Rencontres Peugeot Sport







Rencontres Peugeot Sport Clement Garraud 207 Débuter en circuit
Débuter en circuit : Rencontres Peugeot Sport. Clement Garraud du temps de la 207. (c) : DR

Rencontres Peugeot Sport 2015 : présentation.

Si vous souhaitez vous faire plaisir sur circuit, dans de belles petites autos pas trop chères, le tout encadré par le service compétition d’un grand constructeur, alors vous avez frappé à la bonne porte. Les Rencontres Peugeot Sport (RPS) permettent depuis plus de 25 ans à un grand nombre de passionnés de se faire plaisir sur les plus beaux circuits de France – avec parfois un petit tour chez nos voisins Belge (Spa Francorchamps) Italien ou Espagnol – en 206 S16 ou 207 THP (Youngtimers Cup) ou en 208 VTI (208 Racing Cup et Relais 208) avec un prix d’exploitation sans concurrence. Ceci est possible grâce à une double recette. D’une part des voitures proches de la série chaussées de pneumatiques de série. Et d’autres part grâce à des contrôles rigoureux sur la conformité des autos, réalisés par les équipes techniques de Peugeot Sport lors de chaque course.

Une 206 S16, prête à courir en configuration RPS, se négocie aux alentours de 5 000 euros. Pour une 208 VTI RPS neuve, il faut compter 17 000 euros en kit (à monter). Afin d’en savoir plus cette cette discipline, qui débute sa saison 2015 le weekend du 11 au 12 avril sur le circuit du Val de Vienne, PILOTE-DE-COURSE.COM est allé à la rencontre d’un des acteurs des RPS, Clément Garraud, qui à 26 ans a déjà couru sur les trois montures (206, 207 et maintenant 208) dans les deux variantes (sprint et relais) avec des podiums et des victoires à la clefs. Allez c’est parti …

rencontres peugeot sport casque clément garraud

Bonjour Clément. Peux tu nous décrire ta progression dans le monde du Sport auto ?

Salut Jean-Mi. Depuis tout petit je baigne dans le sport automobile et plus particulièrement dans l’univers du circuit car mon père roulait. Du coup, je le suivais sur toutes les courses et à l’atelier ! Pendant les vacances, je faisais un peu de Karting en loisir. A mes 18ans, mon père qui roulait jusque là en 206 sprint, en Rencontres Peugeot Sport a décidé de rouler en relais (en attendant que la remplaçante de la 206 prouve sa fiabilité). Vu qu’il lui manquait un pilote pour finaliser l’équipage pour les épreuves de 1 000 kms, il m’a choisi. J’ai donc débuté à Magny-Cours en 2007. J’ai ensuite participé aux 1 000 kms de Spa et de Nogaro. L’année suivante, mon père décide d’acheter une 207 pour que je participe à la Coupe Sprint. Face à des habitués de la Coupe ou de jeunes loups arrivant du karting, pas facile de se faire une place mais petit à petit j’apprends et commence à me retrouver dans le 1er tiers du plateau. En 2010, la saison commence bien avec 2 bons résultats à Magny Cours et au Val de Vienne mais j’ai rencontré des problèmes dans les courses suivantes ce qui m’empêcha de bien figurer dans le classement final !

Rencontres Peugeot Sport - Clément Garraud - 2010
Clément Garraud sur la plus haute marche du podium des RPS.

L’année d’après, je n’ai pas réussi à régler la voiture avec les nouveaux pneus. En 2012, on décide d’arrêter la 207 Sprint et je repars en 206 relais avec ma sœur qui débute ! Une saison où j’ai pris beaucoup de plaisir, aucune pression, une voiture au top, des bagarres mémorables où nous avons réussi à décrocher un podium à Albi dans des conditions difficiles !

Rencontres Peugeot Sport : Famille Garraud
Clément Garraud et les RPS : une histoire qui se vit en famille.

En 2013, Peugeot Sport lance la 208 et elle tape dans l’œil de mon papa. Du coup, je repars en Sprint avec cette nouvelle auto! La saison débute plutôt bien avec une pôle position et un podium mais lors des qualifications à Albi, je me sors et me casse l’avant bras. La saison a été bien compromise. En 2014, je me rends compte que je me fais vieux ^^ et que je n’ai surtout pas assez d’audace (et surtout pas l’envie de ramener la voiture abîmée à la maison) pour réussir en Sprint, je me rabats donc sur le relais 208 avec mon beau frère. Il y a eu des hauts et des bas mais ça a été dans l’ensemble, il nous manquait un peu de performance pure pour jouer les premiers rôles. Du coup en 2015 nous remettons ça en espérant progresser dans le classement.

Rencontres Peugeot Sport : 208 Garraud
L’actuelle auto de Clément en RPS : La 208 VTI.

Peux tu nous en dire plus sur tes objectifs sportif pour cette saison 2015 ?

Avant les résultats, je veux déjà prendre un maximum de plaisir dans la voiture et m’amuser. J’estime avoir la chance de pouvoir rouler alors je me dis que l’important c’est de s’éclater. Toutefois, j’espère que nous allons pouvoir signer de bons résultats, si possible finir toutes les courses dans le top 10, essayer de monter sur le podium au moins une fois mais je pense qu’il va y avoir pas mal de concurrence alors va falloir tout donner !

Peux tu nous parler de tes études ?

Les études et la course sont pour moi très liées. J’ai commencé à rouler l’année de mon bac et j’avais l’obligation d’avoir mon bac si je voulais continuer à rouler. (Heureusement je l’ai eu) J’ai ensuite poursuivi mes études à l’ESTACA, école d’ingénieur spécialisé dans l’automobile. J’ai toujours privilégié mes études aux courses car le pilotage reste une passion, c’est pour cela que j’ai dû faire l’impasse sur certaines courses qui tombaient en même temps que des examens ou lors de stages. Maintenant que je suis diplômé, je peux rouler tranquille !

Peux tu pour parler de ta profession, de ton quotidien au boulot ?

Je suis ingénieur en bureau d’études chez Vaison Sport. L’entreprise est spécialisée dans la conception et la fabrication de véhicules de course et de cascades mais aussi de la vente de pièces de 206 WRC, de l’exploitation de voitures sur les rallyes et la rénovation de voitures de courses historiques. Pour ma part, je m’occupe de la conception des voitures et des pièces ainsi que du suivi des commandes fournisseurs et clients. J’ai la chance de pouvoir travailler sur des voitures qui font rêver : 206 WRC, Ford Focus WRC, Mitsubishi Lancer Rally Raid, Lancia 037, 306 Maxi et j’en passe… C’est juste génial !

Vaison Sport
Le quotidien de Clément au travail : Vaison Sport.

Les RPS sont souvent décrites comme procurent le meilleur rapport Prix/plaisir/KM parcouru . Tu confirmes ? A combien te revient une saison ? Coût de la voiture ?

Oui je pense que c’est le meilleur rapport qualité prix. La 208 fait 141ch pour 960kg à vide, une boite et des pneus de série, c’est sûr que, sur le papier, cela ne fait pas rêver mais le plaisir est là, le châssis est vraiment top et aller chercher les derniers dixièmes ou centièmes n’est pas facile. Je pense que c’est une excellente catégorie pour débuter car c’est très formateur de rouler en pneus de série. Les coûts sont réduits grâce au règlement qui limite par exemple le nombre de pneus autorisés pour le weekend. Toutefois, certaines choses pourraient être améliorées pour réduire encore un peu le budget mais je pense que c’est déjà très bien comparé à d’autres catégories ! Peut être que la Twin’ Cup est moins chère mais elle est aussi moins encadrée, ce qui entraîne une course à l’armement et donc un budget supérieur. En ce qui me concerne, rouler en relais avec des courses de 6h à 2 pilotes revient à environ 12 000 € (c’est mon père qui s’occupe de l’assistance, et ma mère de l’intendance). Cette somme ne tient pas compte de l’achat de la voiture qui coute 17 000 € HT à monter soi même. On est loin du coût d’une 206 S16 des RPS mais la 208 possède une caisse arceautée soudée, un moteur atmo qui vient du Brésil je crois, un faisceau course (idem 208 rallye). Bref une vraie voiture de course, là ou la 206 se contentait d’un arceau 6 points boulonnée et de 4 amortisseurs Peugeot Sport !

Vidéo de présentation des RPS 2015. Crédit : Peugeot Sport.

Quelle est la voiture que tu rêverais de piloter ?

Oula bonne question ! Il y a pleins de voitures qui me font rêver! Comme tout pistard, je pense qu’une monoplace ça doit être impressionnant. Ce sont des voitures légères avec des chevaux et une aéro au top ! Après pour le mythe, j’aimerais bien essayer une Porsche Cup ! Je suis fan ! Une WRC ça doit être aussi très impressionnant surtout sur une belle spéciale de rallye, ça doit être le pied ! Mais pour moi, dès l’instant où tu montes dans une voiture de course quelle qu’elle soit, c’est déjà top car on a l’opportunité de le faire !

La discipline, la course à laquelle tu rêves de participer ?

Là aussi il y en a pleins que j’aimerais faire ! Je dirais que le top serait de prendre le départ des 24H du Nurburgring ! J’y suis déjà allé en spectateur et le circuit de 22kms me fait vraiment rêver ! Aller rouler à Bathurst (ndlr : en V8 Supercars) me tente aussi mais l’Australie c’est un peu loin ! 🙂

Vidéo du V8 Supercars à Bathurst. Crédit : V8 Supercars.

En attendant les grands débuts de Clément en V8 Supercars 😉 il faudra patienter jusqu’à la seconde manche des Rencontres Peugeot Sport, le weekend du 9 au 10 mai à Charade, afin de retrouver Clément au volant de sa 208 VTI RPS. En effet, ses obligations professionnelles chez Vaison Sport l’ont emmené au pays du soleil levant ( … enfin juste à coté) où il supervise le montage de voitures de course. Il ne sera pas présent pour l’ouverture du Championnat sur le circuit du Val de Vienne.

Calendrier des Rencontres Peugeot Sport 2015

11-12 Avril : Val de vienne
09-10 Mai : Charade
06 -07 Juin : Nogaro
11-12 Juillet : Magny-Cours
12-13 Septembre : Ledenon
31-01 Novembre : Le Castellet

Plus d’informations sur le site Peugeot Sport et sur le site Peugeot RPS.






A propos Jean-Michel Marcelin 1197 Articles

Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d’autres … ainsi que du spectacle et du Fun à l’américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*