En Twizy à Barcelone







Twizy à Barcelone
« Montjuïc circuit » par Will Pittenger — Travail personnel.

Pourquoi cette idée de Twizy à Barcelone ?

Un article léger qui sent les vacances en ce mardi. Durant ma semaine de repos estival, passée cette année dans la capitale de la catalogne, entre la visite du Parc Guell et celle du Camp Nou, j’ai essayé de trouver une idée sympa liée au sport automobile et au pilotage afin de la partager avec vous. J’aurai bien aimé découvrir le circuit de Catalogne à Montmelo, mais je n’ai toujours pas acheté ma nouvelle voiture sportive (voir l’article « Rouler tous les jours en sportive » http://pilote-de-course.com/rouler-en-sportive/). Lors de mes recherches sur les différents circuits barcelonais, j’ai appris que, de 1969 à 1975, Barcelone accueillait en alternance avec le circuit de Jarama à Madrid le Grand Prix de Formule 1. Et ceci, directement en ville. Plus exactement sur les hauteurs de Montjuic, un parc connu pour ses stades et ses installations ayant accueilli les JO de Barcelone en 1992.

lauda monjuic 1973
Niki Lauda ~ Marlboro BRM P160E ~ Grand Prix d’Espagne 1973 – Circuit de Montjuic

Afin de rajouter un peu de piment, j’ai pensé qu’un « tour de piste » en Renault Twizy pourrait être fun. L’idée est lancée. Le loueur trouvé. Une vague idée du lieu. Pour le reste on improvisera sur place. Allez c’est parti.

En Voiture

Il existe en fait deux modèles de Twizy. Le modèle dont je disposais était la « petite » version bridée à 45 Km/h. Avec laquelle j’ai fait un bon 54 Km/h compteur dans les descentes. C’est une version accessible dès 16 ans et réservée à un usage uniquement urbain. Autonomie de 120 km. Niveau présentation, l’ auto est fun avec ses portes papillons et son siège avant imitation baquet. Le châssis m’a semblé assez sympa. L’auto est haute sur ses roues mais le poids (batterie, moteur) certainement situés au plus bas permet d’avoir un bon centre de gravité. La direction est bonne. Le freinage permet d’arrêter le bolide sur une courte distance (il faut bien taper dans la pédale tout de même, ce qui donne un petit côté racing assez amusant). Par contre on reste VRAIMENT sur sa faim au niveau des performances moteur.

Le second modèle peut atteindre 80 km/h. Il est donc possible d’accéder aux périphériques et aux réseaux secondaires. L’autonomie est de 100 km. Sur la vidéo, vous pouvez voir la différence de performance à l’accélération (départ arrêté) entre les deux modèles. Il n’y a pas photos.

Le Circuit

Je vais faire court. Juste magique, superbe. Dommage que des courses ne soient plus organisées sur ce tracé. Avec la sécurité active et passive dont on dispose aujourd’hui je pense que ce serait magique de voir le WTCC ou une manche déportée du DTM à Barcelone, sur le circuit de Montjuic. Avec toute la magie de ce type de circuit urbain (comme Monaco, Macao ou Marrakech par exemple). Il se compose grosso modo, d’une première partie large et rapide tout en montée et d’une seconde plus sinueuse en descente.

Pour accéder au tracer, c’est très simple. Depuis le centre de Barcelone il suffit de prendre direction Montjuic via l’avenue de la Reine Maria Christina. Vous pouvez aussi paramétrer votre GPS afin qu’il vous emmène à l’avenue « de l’Estadi ». J’ai essayé de filmer en caméra embarquée. C’est assez imparfait. Je vous laisse juger.

On bord, en vidéo …

Conclusion

La Twizy est une petite voiture électrique bi-places sympathique, mais elle manque à mes yeux de nervosité. Le temps de réponse à l’accélération est également gênant. Les plus frileux vont regretter l’absence de vitres sur les portes latérales. Globalement un peu déçu des capacités dynamiques de l’auto. Surtout dans ce cadre superbe qu’est Montjuic. Je n’ai donc pas pu battre le record du tour, ni revenir avec comme souvenir une petite prune espagnole pour excès de vitesse. Concernant l’aspect financier, j’ai pu obtenir un tarif de 21 euros pour 1h30 de location (en louant deux voitures et après une phase d’enregistrement assez longue qui m’a grillée une heure mais m’a permis d’économiser quelques euros).

Et vous, êtes vous prêt pour participer à votre première course de (petites) voitures électriques (boostées !!!) sur le circuit de Montjuic, route fermée avec spectateurs et sécurité ? 🙂






A propos Jean-Michel Marcelin 1123 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

8 Commentaires

  1. 54km/h en descente, mais t’es un OUF, Jmi !!
    Au niveau sonore, tu as un peu de retour ou rien du tout (moteur élec) ?

    • Oui j’avoue, je suis un OUF 😉
      Niveau sonore, tu as le bruit du moteur électrique ainsi que les éléments en mouvement (roulements, roues, transmissions).
      De plus il n’y a pas de vitre aux portières, donc il y a un peu de bruit. Plus que dans une berline essence récente de bonne facture, bien insonorisée.

  2. Oui Steeve, il y a deux motorisations : Twizy45 (à partir de 16 ans) et Twizy80 (avec permis B). Je ne m’étais pas renseigné avant et j’ai eu une version 45 avec laquelle j’ai fait un beau 54 ou 55km/h compteur en descente. Twizy80 semble beaucoup plus sympa.

  3. Et bien la voila la voiture sporive de tous les jours ^^
    Consomme très peu 🙂 et a l’air pas mal en ville pour rouler pepere et visiter… Franchement, bien la video !

    Je connaissais pas le blog, mais pas mal du tout

    @+

1 Rétrolien / Ping

  1. Rallye d'Espagne 2014 : présentation - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*