Loïc Astier : faire abstraction de la pression







Podium Loic Declerck et Loic Astier Champion de France Junior 2016
Loic Declerck et Loic Astier Champion de France Junior 2016. (c) : JD Rallye

Loïc Astier : faire abstraction de la pression

L’information n’a pas pu vous échapper. Loïc Astier a décroché avec sang froid et panache le titre de Champion de France Junior 2016 lors du récent Rallye du Var.

Un premier titre qui devrait en appeler bien d’autres. C’est en tout cas ce qu’on souhaite à ce jeune varois de 24 ans, issu – comme vous allez le voir – d’une famille de passionnés. Une passion qu’il partage également au quotidien avec Charlotte Dalmasso, la nouvelle Championne de France des Rallyes 2016 chez les féminines. On imagine que les discussions tournent rarement autour du tricotage ou du point de croix chez les Astier …

Si vous ne croisez pas Loïc sur les spéciales d’un rallye, vous pourrez certainement le rencontrer au Camping Les Tournels à Ramatuelle où il est Chef de Camp dans ce lieu réputé pour sa qualité. Mais aujourd’hui, Loïc Astier est l’invité de PILOTE-DE-COURSE.COM, il est donc temps de lui laisser la parole. C’est pour vous, c’est maintenant et c’est en exclusivité. Allez c’est parti !

Loïc Astier : La passion et les débuts

A quel âge as-tu commencé à t’intéresser au sport automobile ? D’où te vient cette passion ?

Depuis que je suis né, je baigne dans le sport automobile. Mes parents (ndlr : Christian et Martine Astier) courraient ensemble (pilote et copilote). J’ai donc ça dans le sang.

Peux tu nous décrire ta progression dans le monde du Sport Auto ?

J’ai commencé le sport auto en 2011 en Course de Cote avec la Citroën Xsara F2000 de mon père. Mon premier rallye a été le Criterium des Cévennes en 2012 avec une Twingo R1. Puis le Rallye du Var pour finir la saison 2012.

A l’intersaison, nous avons décidé de faire le Citroën Racing Trophy Junior avec la DS3 R1 afin de nous étalonner à des jeunes au niveau national. Nous avons manqué le coche en fin de saison avec deux abandons au Rallye d’Antibes et au Rallye du Var qui étaient des coefficients 2. Sans quoi nous aurions pu jouer le titre.

La saison 2014 est une saison à oublier. Nous avons rencontré des soucis mécaniques de la première à la dernière épreuve.

L’année 2015 avait super bien débuté, Loïc (Declerck) venant d’être papa. Il m’a fallu trouver un nouveau copilote. Mais difficile de s’adapter quand on a ses habitudes. Heureusement Loïc est revenu à la mi-saison et avec lui nous avons obtenu le titre de vice-Champion de France Junior avec la victoire au Rallye du Var 2015 pour conclure la saison.

L’année 2016 a été la plus belle avec six courses, cinq podiums dont trois victoires. Et le titre.

Loïc Astier
Les deux Loïc et la DS1 R1 lors du Rallye du Var 2016 (c) : JD Rallye

Loïc Astier : Actualité et fin de saison

Ton actualité se situait le WE dernier lors du Rallye du Var ? As tu douté un instant ? Et … as tu bien fêté ton titre ?

Le week-end dernier, il y avait je pense un des tournants de la saison avec le Rallye du Var. Malgré les enjeux, j’ai préparé ce rallye comme tous les autres, avec beaucoup de sérieux, en essayant de faire abstraction de la pression. Pour ce qui est de fêter le titre, oui on l’a très bien arrosé.

Quelle est la suite de ton programme d’ici la fin d’année ? Seras tu présent à RallyCircuit (9-11 Dec) par exemple ?

Rien de prévu pour l’instant. On va déjà se concentrer sur l’année prochaine.

Loic Astier Champion de France Junior 2016
Loic Declerck et Loic Astier Champion de France Junior 2016. (c) : JD Rallye

Loïc Astier : L’argent, l’avenir et les rêves

Parlons argent à présent, si tu le veux bien. Combien te coute la participation à un rallye en DS3 R1 en Championnat de France Junior ? Et comment finances-tu cela ?

Pour faire une bonne saison en DS3 R1, il faut entre 35 et 45 000 euros. On finance la saison grâce à nos fidèles partenaires qui nous suivent depuis plus ou moins longtemps et grâce à la famille avec qui l’on travaille tout l’été pour faire rouler les voitures.

Quels sont tes objectifs pour 2017 ? Penses tu rouler en dehors des courses en DS3 R3 que tu as gagné avec ton titre ?

J’aurais voulu, pour l’année 2017, pouvoir me battre à armes égales avec les DS3 R3 du Trophy. Malheureusement le Citroën Racing Trophy étant terminé, nous allons essayer de nous étalonner à des valeurs sûres comme Manu Guigou par exemple. Sans aucune prétention. En plus de mon programme, j’aimerai faire plus de rallyes sur terre afin de progresser sur cette surface

Quelle est la voiture que tu rêves de piloter ? La course à laquelle tu rêves de participer ?

Durant toutes ces années j’ai eu la chance de conduire de superbes voitures comme la Xsara F2000, une 208 R2, une Clio Cup, une 306 maxi F2000. Ainsi  que de plus petites comme la Twingo R1 et la DS3 R1.

La voiture qui me fait rêver : la Xsara Kit Car ou la 205 T16 evo 2. Les WRC sont aussi des voitures qui font rêver tous les pilotes.

Pour ce qui est de l’épreuve à laquelle je rêve de participer, j’ai la chance d’en réaliser une partie en faisant le Tour de Corse grâce à Citroën Racing en WRC 3. Mais c’est vrai que le Rallye Monte-Carlo reste une épreuve mythique à laquelle tous pilotes rêvent de participer.

Rallye Monte Carlo 1985 Peugeot 205 T16
Rallye Monte Carlo 1985 – 205 T16 – crédit : DR.

Loïc Astier : Conseils et mot de la fin

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite débuter en Rallye en 2017 ?

Aujourd’hui, si cette personne à l’envie de se confronter à d’autres pilotes pour évaluer son niveau, je lui conseille fortement les formules de promotion qui sont, à ce jour, la meilleure école en rallye.

Un mot à ajouter ? Des personnes à remercier ? … une petite anecdote à partager ?

Je remercie toutes les personnes qui nous ont soutenu durant cette année 2016. Notre équipe SRD Racing qui a été au top toute l’année et qui nous a fourni une voiture absolument parfaite sur toutes les manches. Mes parents qui m’ont transmis ce virus et sans qui je ne serai pas là aujourd’hui ainsi que ma famille et mes amis. Et bien sûr mon copilote, Loïc Declerck qui est pour moi l’un des meilleurs copilotes actuel.

Pour la petite anecdote, l’année passée nous avons fini, avec Charlotte, vice champion de France tous les deux. Nous nous étions dit que, à la fin de l’année 2016, nous monterons à la remise des prix FFSA ensemble en tant que Champion de France. C’est maintenant chose faite.

Merci à toi et à ton équipe pour cette interview et à très bientôt.

Charlotte Dalmasso et Loïc Astier, un couple de champions
Charlotte Dalmasso et Loïc Astier, un couple de champions. (c) : C. Dalmasso

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer






A propos Jean-Michel Marcelin 1203 Articles

Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d’autres … ainsi que du spectacle et du Fun à l’américaine.

4 Rétroliens / Pings

  1. Loïc Astier Champion de France Junior - Pilote de Course
  2. Hugo Margaillan valeur montante - Pilote de Course
  3. Guillaume Castellan, du carnet d'école au carnet de notes - Pilote de Course
  4. Liste des engagés Tour de Corse 2017 - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*