Liberty Media 4 axes pour la F1

Ferrari F1 2016 - Liberty Media 4 axes pour la F1
Liberty Media 4 axes pour la F1. (c) : Ferrari

Liberty Media annonce les 4 axes de développement en F1

Une nouvelle ère se profile sur la F1. Bernie Ecclestone a passé la main. Liberty Media – groupe américain de médias – a pris le relai. La nouvel homme fort se nomme à présent Chase Carey (et ses célèbres moustaches). Il occupe le poste de directeur exécutif. Mais contrairement à l’époque Ecclestone, ce n’est plus une mais trois personnes qui gèrent la discipline reine.

En effet Ross Brawn a pris la direction de la branche Motor Sports (directeur technique et sportif : Managing Director, Motor Sports). Rappelons que cet ancien ingénieur chez Benetton, Ferrari, Brawn Gp ou encore Mercedes à toujours connu le succès, ce qui semble être une garantie de qualité.

De son coté Sean Bratches, ancien cadre de la chaine ESPN, a pris en charge les opérations commerciales. Interviewé par CNN, ce dernier a donné, en quatre points, les grands chantier à venir pour une discipline en perte de vitesse :

1. La marque

Le premier point d’intérêt est la marque. C’est un point d’entrée pour n’importe quelle société, n’importe quel sport. Nous allons travailler pour la comprendre, la polir et l’élever. Ce sera vraiment le point central de nos réalisations. Cela nous permettra de conquérir de nouveaux marchés et d’en retirer des éléments commerciaux tels que des partenaires financiers, des propriétaires des droits aux promoteurs.

2. Le numérique

Le deuxième point est le numérique. Il y a une grande opportunité dans l’espace numérique pour repenser les produits que la F1 offre aujourd’hui, engager les fans vers de nouveaux chemins et y impliquer les partenaires.

3. La démocratisation des relations avec les partenaires

La troisième est de créer une approche bien plus démocratique au niveau de la façon dont nous approchons nos partenaires (équipes, sponsors, promoteurs et détenteurs des droits). Il y a beaucoup d’opportunités pour tirer parti de la propriété intellectuelle de la F1 afin d’intégrer cela dans leurs affaires.

4. L’amélioration de l’expérience utilisateur

Le dernier point concerne l’expérience de la course. Créer une meilleure expérience de course qui engage les fans, les spectateurs sur le circuit et à la télévision est une immense opportunité

Reste maintenant à voir comment tout cela va concrètement être mis en place. Voir un F1 plus fun, plus glamour, plus rock’n’roll, plus jeune, tout en gardant un intérêt sportif élevé et des gains financier en hausse : tel est le pari de Liberty Media. A vous de jouer messieurs. Nous, on ne demande qu’à voir.

A propos Jean-Michel Marcelin 915 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*