F1 2017 : les goûts et les couleurs







F1 2017 : les goûts et les couleurs. Ici la Force India. (c) : DR
F1 2017 : les goûts et les couleurs. Ici la Force India. (c) : DR

Nouvelles F1 2017 : les goûts et les couleurs

Une expression bien connue veut qu’on de discute pas des goûts et des couleurs. Pourtant c’est bien ce que nous allons faire dans cet article concernant les nouvelles monoplaces utilisées en Formule 1 en 2017.

F1 2017 : Les goûts

Plus grandes, plus larges, plus rapides nous avait-on promis. Mais pas plus moche ! Et c’est pourtant bien ce qui est arrivé cette année. En effet, avec le retour de l’aileron de requin et l’apparition des T-wings, les F1 2017 ne font pas l’unanimité, loin s’en faut.

L’aileron de requin sur les F1 2017

La nouvelle réglementation 2017 a indirectement fait réapparaitre les très contestés ailerons de requin sur les monoplaces 2017. Cet aileron, placé dans le prolongement du compartiment moteur des monoplaces, permet en effet de diriger le flux d’air vers l’ailerons arrière. Si cela est certainement parfait en soufflerie et utile pour les performances, il n’en demeure pas moins très disgracieux. Sans compter que la F1 la plus performante en ce début de saison (Mercedes) dispose du plus petit aileron de requin du plateau. Un comble.

Au sujet de cet appendice, Ross Brown, le nouveau boss technique de la F1 a indiqué :

Comme toujours avec de nouvelles règles, il y a quelques petites anicroches. Nous avons les impopulaires ailerons de requin à l’arrière. À terme, je pense que nous devrons régler cela. Une partie de l’objectif des nouvelles règles était de produire des voitures plus exaltantes au niveau de l’apparence, donc il ne faut pas altérer cela avec des pièces périphériques qui s’en éloignent.

L'aileron de requin de la Williams F1 2017. (c) : DR
L’aileron de requin de la Williams F1 2017. (c) : DR

Le T-wing sur les F1 2017

Dans le prolongement de cet aileron, certaines équipes (Mercede, Ferrari, Williams, Haas …) utilisent des T-wings afin de gérer plus d’appui. Mercedes a même testé un double T-wing lors des essais hivernaux à Barcelone. Hass a dû retirer le sien lors de la deuxième séance d’essais libres à Melbourne en raison d’une forte déformation à haute vitesse.

Toujours Ross Brown, au sujet des T-wings :

Les T-wings sont la conséquence des nouvelles règles, et n’étaient pas souhaités. […] il faudra les faire disparaître. Et faire que les choses soient un peu plus pures.

Le T-wing de la Mercedes F1 2017. (c) : DR
Le T-wing de la Mercedes F1 2017. (c) : DR

F1 2017 : Les couleurs

Si la grande majorité des équipes ont plus ou moins gardé les mêmes couleurs que l’année précédente, trois écuries se distinguent en 2017.

Pour commencer la Scuderia Toro Rosso arbore des couleurs la distinguant plus nettement de sa grande soeur Red Bull Racing. Du bleu plus clair, du rouge et une touche de gris accompagnent le célèbre toro sur les monoplaces de Kvyat et Sainz.

F1 2017 : La Toro Rosso 2017. (c) : DR
F1 2017 : La Toro Rosso 2017. (c) : DR

Ensuite McLaren qui renoue avec ses couleurs historiques. Le noir retrouve l’orange des débuts. Même si c’est surtout d’un bon moteur Honda dont auront besoin Alonso et Vendoorne afin de lutter en milieu de classement.

F1 2017 : la McLaren 2017. (c) : DR
F1 2017 : la McLaren 2017. (c) : DR

Enfin les Force India de Perez et du jeune Esteban Ocon arborent un rose du plus bel effet qui fait beaucoup parler en ce début de saison. Et c’est très bien ainsi. Enfin un peu de diversité et d’originalité dans les paddocks de F1. Sans compter que le partenaire à l’origine de cette nouveau robe n’est autre que BWT, une société autrichienne, leader du traitement de l’eau en Europe.

F1 2017 : la Force India 2017. (c) : DR
F1 2017 : la Force India 2017. (c) : DR

En résumé

Toute nouvelle réglementation emmène son lot de surprise. Parfois bonne, parfois moins. La F1 doit aller vers une simplification de l’apparence de ses monoplaces. Les spectateurs et les fans veulent des bagarres sur la pistes entre voiture, entre pilote. Pas entre ingénieur.

Lotus F1 2015 E23
Lotus F1 2015 : parfois les solutions les plus simple sont les meilleures. (c) : DR

Quand aux couleurs, vive la diversité. On pourrait même aller bien plus loin dans les décorations des monoplaces, à l’image de ce qui existe aux USA en Nascar par exemple.

La Toyota de Kyle Busch en NASCAR. (c) : DR
La Toyota de Kyle Busch en NASCAR aux couleurs de fameux chocolats. (c) : DR

Suivez la saison 2017 de Formule 1 et retrouvez le calendrier complet de la F1 et des circuits 2017 sur PILOTE-DE-COURSE.COM 😉






A propos Jean-Michel Marcelin 1123 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*