Jean-Michel Duché : Que devient-il ?

Jean-Michel Duché sort difficilement de la 306 Maxi
L'image est rare : Jean-Michel Duché en 306 Maxi et non en R5 GT Turbo

Jean-Michel Duché, l’homme à la R5 GT volante

Aujourd’hui dans la rubrique « Que sont-ils devenus », allons au contact d’un pilote qui a marqué la fin des années 90 et le début des années 2000, dans le Sud Ouest de la France. Que ce soit en Rallye, en Course de Côte ou en Slalom. Un homme généreux aussi bien derrière un volant que dans la vie. Avec son franc parler légendaire qui dérange parfois, ses connaissances mécaniques et son coup de volant, il s’est vite imposé comme un des hommes forts dans les Comités (régions) Midi-Pyrénée et Aquitaine. Il a ente autre écrit ce qui sera certainement la dernière ligne du palmarès d’une Renault 5 GT Turbo Groupe N en rallye, en remportant du coté de Périgueux, le Rallye du 24, un soir de 2005 dans des conditions météo dantesques. Au nez et à la barbe d’autos plus récentes, plus puissantes et bien pilotées. Ce qui était devenu sa marque de fabrique. Aujourd’hui retiré partiellement du monde du sport automobile, il a monté son garage de vente et d’entretien de véhicules.  Allons à la rencontre  de Jean-Michel Duché. Allez c’est parti …


Bonjour Jean-Michel Duché, comment vas tu ? Comment se passe ta reconversion dans ton garage (JMD AUTOMOBILES) à Ribérac ? J’ai vu que tu avais encore un pied dans le monde du rallye, avec le suivi de deux Subaru Impreza cette année ?

Bonjour Jean-Michel, ça va très bien. Enormément pris par ma boîte – JMD AUTOMOBILES – qui en plus de la vente fait maintenant la mécanique. Vu que je travaille seul ça me fait pas mal d’occupation. Oui effectivement, je suis deux potes qui roulent en Subaru. Un choix que je ne partage pas en raison du gros coup d’entretien et du gros manque de fiabilité de ces autos. Mais bon, j’essaie de les aider du mieux possible dans tous les domaines.

Les deux subaru suivies par JMD
Les deux subaru suivies par JMD – Crédit : Jean-Michel Duché

Le fait d’avoir toujours un pieds dans le rallye ne te donne t-il pas parfois l’envie de replonger ? J’ai cru voir une Renault 11 Turbo te faire de l’oeil en début d’année ? As-tu toujours ton Karting 125 ?

Oui, bien sur, l’envie est toujours bien présente. Mais quand je vois le prix du matériel actuel je me dis que c’est débile. J’ai effectivement longuement hésité à repartir avec une Renault 11 Turbo en début d’année, mais je n’ai pas vraiment le temps. Donc j’ai abandonné le projet. Le kart est également vendu.

Tu peux me parler de tes débuts ? Comment as tu appris à piloter ? Je crois me souvenir que ton père était également pilote amateur ? Es tu passé par une école de pilotage ? Un stage ? Au contact de certains pilotes ?

Alors mes débuts ont eu lieu lors de la course de côte de Grignols avec mon père en double monte sur une 104 zs 1124 cm3. Mon premier rallye, quatre ans plus tard, avec la 205 gti de mon père à la ronde de Blaye. J’ai commencé à 19 ans. Aucune école de pilotage ni cours particulier. Sur le tas. Plus jeune, je piquais la Renault 18 ou la « deuche » de mes parents quand ils partaient et je faisais le con avec. J’avais 14 ans et par miracle il ne m’est jamais rien arrivé.

La 205 GTI des débuts.
La 205 GTI des débuts. Parfois ça passe, d’autres pas. Crédit : Jean-Michel Duché

Tu n’as jamais essayé de te perfectionner (oui je sais, j’abuse un peu là) à travers un stage ? Ou simplement à travers les vidéos embarquées de Auriol, Delcours, Panizzi ou autres tarmac masters de l’époque ?

Non du tout. Je n’ai jamais su faire le talon pointe, ni le freinage pied gauche. Je ne touchais pas au frein a main. Et mes freinages étaient progressifs au lieu d’être dégressifs, comme on l’apprend en école de pilotage. Gérald Bedon était monté à côté de moi dans la Renault 5 GT Turbo, sur le circuit de Rallycross de Faux. Il m’a dit: « tu conduis à l’opposé de ce que l’on apprend mais dans cette auto c’est impossible d’aller plus vite, rien a dire ». Je me sentais bien et en confiance avec ce style donc …

Tu as piloté en course des autos très différentes et très éloignées les unes des autres. Aussi bien au niveau de la préparation que du coût. Je pense par exemple à la 205 Rallye N1 et quelques mois plus tard une 306 Maxi. Quelles sont les grosses différences que tu as ressenti en tant que pilote entre ces deux autos par exemple ?

Quelle que soit l’auto, grosse ou petite, j’ai toujours pris du plaisir au volant, même avec la 205 Rallye N1. La 306 Maxi a une vitesse de passage en courbe allucinante et pourtant ce n’était qu’une petite. Par contre les autos nouvelles générations ne distillent aucun plaisir et aucune sensation. C’est d’une tristesse à conduire !!!

Moi qui voulait t’offrir une participation tous frais payés au Rallye de France en DS3 R1.

Je ferai exception !!!                                                                                                                 .

Je pense que tu n’es pas homme à avoir des regrets, mais n’aurais tu pas aimé participer à la Coupe R5 GT Turbo du temps des Gazaud, Depons, De Faveri, Jordan, Magaux, Vernet

Pourquoi pas, avec des moyens. L’argent a toujours été le nerf de la guerre dans ce sport et je n’en ai jamais eu beaucoup.

Peux tu nous parler de ton meilleur ou de ton pire moment vécu en sport auto ? As tu une anecdote, un passage en marche arrière dans une ferme, une bagarre avec « le grand » (Jean-Max Laborie) à nous raconter ?

Des bagarres avec Jean-Max pour la victoire en Groupe N, au Rallye de Marmande, trois années de suite. On part pour la dernière spéciale avec maximum deux secondes d’écart. Une accolade avant de partir et on se saute dans les bras à l’arrivée. Le premier passé qui attend l’autre au point stop … ça ne peut être qu’inoubliable !!!

Sinon ma victoire scratch au Rallye 24. Encore une grosse bagarre, cette fois avec Joffrey Lixon. A égalité parfaite avant les deux spéciales de nuit. Et puis la victoire.

Mon plus mauvais, un aquaplaning en 5 à Bonaguil, moteur calé et plus de visibilité a cause de l’eau que le pare brise, là ça fait peur !!

Mais « mon meilleur des meilleurs » souvenir est la naissance de mon fils.

Renault 5 GT Turbo
Un des plus beaux exploits : la victoire au Rallye 24, en Renault 5 GT Turbo. Crédit : Romain Fettu

Ton fils, oui. Je comprends et j’allais y venir (pour tout te dire, pour moi aussi, mon meilleur souvenir est la naissance de ma fille). Ton fils donc qui grandit et plutôt pas mal. Il vient d’intégrer un centre de formation (foot-ball). Comment ça se passe pour lui ? Sachant qu’un jour il va te demander de lui faire l’assistance en rallye, non 😉  ?

Et bien, écoute ça se passe très bien pour lui. Il jouait en district il y a trois ans et il joue en U17 national cette année à Mérignac. De gros déplacements mais j’essaie au maximum d’aller le voir. Pour le rallye, je ne le pousse pas car je n’ai pas les moyens financiers et il ne pourra pas se consacrer à la fois au foot et au rallye. Donc le foot sera le mieux, je pense. On se tire la bourre avec les karting de location. Il s’en sort pas trop mal. Au niveau des études, il s’est orienté dans le commerce.

l'équipe de foot de Téo Duché
Téo Duché, la relève est en marche – Crédit : Jean-Michel Duché

Il est à bonne école. Un mot à rajouter ? Un message à faire passer ? Une auto à vendre ?

Non rien de particulier. Merci bien.                                                                                         .

Merci à toi Jean-Michel Duché. Bonne continuation et fais nous un petit signe si tu décides de renfiler ta combinaisons (pas ton bleu de travail, celle avec la norme FIA brodée à l’arrière du col). A très bientôt et encore merci.

Enregistrer

A propos Jean-Michel Marcelin 914 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

2 Rétroliens / Pings

  1. Jean-Michel Duché is back - Pilote de Course
  2. Jean-Michel Duché Guirlande 2015. - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*