WRC 2017, on fait le point …




WRC 2017, on fait le point avant l'Argentine. (c) : DR
WRC 2017, on fait le point avant l'Argentine. (c) : DR

WRC 2017, on fait le point avant l’Argentine !

PILOTE-DE-COURSE revient pour vous sur l’état actuel du Championnat du Monde des Rallyes. Comment les équipes abordent le Rallye d’Argentine, le remaniement Toyota et le feuilleton Mikkelsen …

Dans exactement une semaine, les pilotes et constructeurs du Championnat du Monde des Rallyes (WRC) seront prêts à en découdre sur le Rallye d’Argentine. Deuxième rallye terre de la saison, il est dors et déjà un des tournants de cette saison 2017. Avec 4 vainqueurs différents en 4 rallyes, les cartes sont complètement redistribuées. La saison 2017 est déjà historique puisque la statistique ne s’était vérifiée que cinq fois depuis 1973 et la création du Championnat du Monde.

Les écuries multiplient les essais

Nous arrivons à un tournant de la saison. De fin avril à fin aout, 5 des 6 épreuves à venir se courront sur la terre. De l’Argentine à la Finlande en passant par le Portugal, la Sardaigne ou bien encore la Pologne, les ingénieurs des différents Team n’ont pas fini de se creuser les méninges pour trouver le meilleur setup.

Ford se doit de fiabiliser sa Fiesta pour espérer la victoire.

M-Sport s’est remis au boulot seulement 4 jours après l’arrivée du Tour de Corse. Apres un rallye difficile, l’écurie dirigée par Malcom Wilson entend bien fiabiliser sa Fiesta.

Crédit : MondegoSport

Les rouges sont en confiance

Vainqueur de la première manche terre de l’année au Mexique, Citroen est elle aussi en plein tests de développement. Déjà victorieuse l’an passé sur le sol Argentin, la marque aux chevrons veut rééditer sa victoire.

« Je repars de ce week-end avec une immense confiance pour le futur. Nous savons que notre C3 WRC peut gagner sur tous les terrains et c’est ce que nous essaierons de faire en Argentine, puis au Portugal et partout ailleurs », déclarait Yves Matton à l’arrivée du Tour de Corse.

Crédit : MondegoSport

Toyota s’agrandit !

Si M-Sport et Citroen ont réalisé leur séances d’essais au Portugal, Toyota Gazoo Racing a, quand à lui, envahi la Sardaigne pour ses tests.

Toyota qui sera le dernier constructeur à aligner trois auto au départ et cela à partir du Portugal. Limité aux reconnaissances et à seulement quelques kilomètres dans la Yaris WRC, Esapekka Lappi pilotera la troisième Toyota Yaris WRC à partir du Portugal.

« C’est un instant pour lequel j’ai travaillé toute ma vie : c’est une incroyable opportunité de rouler au volant d’une WRC et je suis très heureux », déclarait le champion du monde WRC2 après sa nomination, il poursuit. « Je n’ai pas eu beaucoup d’essais au volant de la Yaris WRC donc j’ai besoin d’emmagasiner de l’expérience car ce sera un gros changement par rapport à la R5 »

Lappi est, pour Makkinen, le pilote avec qui la Yaris va s’améliorer :

« Nous pouvons faire encore beaucoup d’améliorations sur la voiture et il aura un rôle important dans ce processus de développement. »

JL Latvala WRC 2017, on fait le point avant l'Argentine
WRC 2017, on fait le point avant l’Argentine. (c) : DR

Coté sportif, le Toyota Gazoo Racing est lui aussi sur une bonne dynamique avant l’Argentine. A la fin du Tour de Corse, il était difficile d’arracher le sourire de Jari-Matti Latvala. Le pilote finlandais a réalisé une performance défiant une nouvelle fois toutes les attentes. En terminant quatrième du général et premier de la power stage, Latvala repart de Corse avec 17 points dans sa valise. Ironique, le vainqueur du Rallye de Suède était heureux à l’arrivée du Tour de Corse :

« J’avais besoin de faire une spéciale parfaite pour terminer quatrième. Il y a quelques endroits où nous sommes arrivés trop vite et avons eu du sous-virage, et aussi un saut où nous sommes arrivés en glisse. J’ai pu voir quelques personnes fuir à cet endroit donc je m’excuse si je leur ai fait peur, même si cela avait l’air spectaculaire, tout était sous contrôle »

Mais que fait véritablement Mikkelsen ?

La semaine dernière nous faisions remarque la situation plus qu’étrange d’Andreas Mikkelsen. L’équipe Hyundai aurait-elle lu notre papier ? 😉 Depuis quelques jours, la rumeur enfle sur la possible promotion du pilote Norvégien au sein de l’écurie Coréenne. Selon le site motorsport.com, le manager de Mikkelsen est en négociations avec Toyota, Hyundai et Citroën, et devrait conclure un accord dans la semaine à venir. … L’ancien pilote Volkswagen a quant à lui souligné :

« J’espère que quelque chose sera organisé très bientôt. Nous discutons avec tout le monde, mais ce n’est pas seulement cette année ou l’an prochain : c’est l’avenir. Cela se présente bien – mieux que lors de nos dernières discussions, en Suède. Nous avons beaucoup développé nos conversations, cela va dans la bonne direction »

Mikkelsen WRC 2017, on fait le point avant l'Argentine. (c) : DR
WRC 2017, on fait le point avant l’Argentine. (c) : DR

Un son de cloche totalement different chez Hyundai Motorsport

Un porte parole de Hyundai Motorsport a totalement démenti les rumeurs de voir Mikkelsen au départ du rallye du Portugal avec une I20 WRC 2017.

« Il va rouler un jour cette semaine, mais rien de plus, a indiqué un porte-parole de Hyundai Motorsport à AUTOhebdo. On avait une possibilité de le faire rouler vu qu’il n’est pas sous contrat et c’est intéressant pour nous d’avoir un avis supplémentaire sur la 2017 que nous avons dessine. Rien de plus que cela. »

Le feuilleton « Mikkelsen cherche team » n’a sans doute pas fini de nous tenir en haleine.




A propos Mathieu-Louis Passoni 116 Articles
Etudiant en deuxième année de journalisme à Marseille. Rédacteur cameraman et copilote en rallye. Fou de tout ce qui a un moteur mais surtout passionné de rallye depuis toujours. Mais aussi amoureux de sport et prêt à découvrir tout un tas de choses.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*