Quentin Ribaud : « un début de saison compliqué » …







Quentin Ribaud : "un début de saison compliqué"
Quentin Ribaud : "un début de saison compliqué". Photo (c) : Peugeot Sport @World

Quentin Ribaud : « un début de saison compliqué »

Régulièrement placé aux avant-postes cette année encore, Quentin Ribaud connait, comme il l’indique lui même, un début de saison compliqué au sein de la 208 Rally Cup 2018. Malgré cela, le sociétaire de l’équipe CHL Sport Auto garde le moral et une ambition intacte.

Troisième au classement général de la Cup avec 34 points, celui qui fait équipe cette année avec Mathieu Maurin revient pour nous sur son début de saison et sur la malchance qui ne l’a pas lâché depuis le Rallye Terre des Causses. Une occasion pour parler également de ses activités en dehors du rallye (vous allez voir, on y reste bien dedans tout de même) et de son compagne.

En attendant la prochaine manche de la Cup, qui se déroulera lors du Rallye du Mont-Blanc (du 6 au 8 septembre), Quentin Ribaud est l’invité de PilotedeCourse.com. C’est pour vous et c’est maintenant. Allez c’est parti !!!

Quentin Ribaud : "un début de saison compliqué"
Quentin Ribaud : « un début de saison compliqué ». Photo (c) : DR

Comment s’est passé ton début de saison 2018 en rallye et plus particulièrement dans le cadre de la 208 Rally Cup ?

Bonjour Jean-Michel, le début de saison a été compliqué pour nous. Avec Mathieu, nous n’avons pas pu disputer un rallye sans avoir de soucis : pneu monté à l’envers aux Causses, crevaison à Antibes, crevaison, hernie et figure de style au Vosges et enfin boîte bloquée au Rouergue lors de la première boucle… Malgré tout cela, on fait un podium aux Causses avec 4 scratchs, on se bat avec Hugo à Antibes pour la seconde place avant de crever, on joue le podium aux Vosges avant la crevaison et on réalise deux scratchs au Rouergue au plus fort de la bagarre pour la victoire.

Que te manque t-il, à ton avis, pour concrétiser ?

La réussite ! Cette saison, j’ai privilégié les manches de la Cup en ne roulant pas en dehors. J’ai bien préparé mes épreuves, CHL m’apporte un soutien indéfectible et Mathieu mon copilote apporte une vraie valeur ajoutée. Seulement, la malchance nous suit depuis les Causses et j’espère enfin avoir plus de réussite au Mont-Blanc.

Quel est ton prochain rallye ? Le Mont-Blanc ? Et comment vas-tu t’y préparer ?

Oui, ce sera le Mont-Blanc. Je l’ai disputé une fois en 2015 en Opel Adam Cup et j’en garde un bon souvenir avec un podium. Je ne connais pas toutes les spéciales mais j’ai déjà commencé à visualiser des vidéos sur YouTube. Cette année, il y aura des spéciales de nuit et j’aime particulièrement cet exercice. La météo risque d’apporter aussi son lot de surprises donc ça promet d’être un rallye disputé.

Que fais tu en dehors des courses ? Toujours correspondant pour les revues spécialisées comme RM ?

Je suis toujours correspondant pour Rallyes Magazine en effet. En plus de m’occuper des épreuves de la région PACA, j’ai un rôle de « pilote essayeur » qui me plaît et m’apporte beaucoup : après avoir testé la R4 Oreca, j’ai pu essayer une Fiesta R5 grâce à Fred Casciani et une Fiesta R200 appartenant à Remy Gros et qui possède un fort potentiel.

Quentin Ribaud lors des essais de la Ford Fiesta R200
Quentin Ribaud lors des essais de la Ford Fiesta R200. Photo (c) : DR

Plus petit, je rêvais de pouvoir essayer des autos de course pour un magazine et le réaliser est exceptionnel. Je mesure la chance que j’ai de pouvoir travailler dans ma passion en plus d’être pilote en 208 Rally Cup. Plus récemment, j’ai été pris dans le journal Vaucluse Matin afin de rédiger des articles sur l’actualité de la ville de Cavaillon. Un nouvel exercice qui me plaît et qui me permet de voir autre chose. Logiquement, l’année prochaine, je devrais également récupérer une partie des piges dans un autre magazine…

As tu le temps de prendre quelques vacances ?

Oui justement je rentre d’une semaine de vacances du côté d’Orcieres près de Gap. Ce fut détente totale avec mon copain Benoit et cela nous a permis de recharger les batteries !

Tu as fait ton coming out en début d’année. Comment le vis tu dans le cadre du rallye ?

On m’en a tellement parlé ! Le plus surprenant c’est que personne n’a changé de comportement et cela m’a conforté de ne plus vivre caché. Le monde du rallye reste assez macho mais que ce soit dans mon Team où mon copain est présent, sur les épreuves que je couvre pour Rallyes Magazine où ailleurs, je n’ai pas perçu de comportement bizarre à mon égard. Tant mieux car je voulais montrer que l’on pouvait être pilote de rallye et aimer un homme sans que cela soit quelque chose d’absurde. Benoit m’apporte tellement un soutien important que je voulais plus faire semblant. J’ai trop été bridé avant ; cela m’a même affecté dans mon mental. Cette saison je suis bien dans ma tête et cela se voit !

Enfin, un mot pour remercier tous mes partenaires qui nous permettent de rouler et surtout CHL Sport Auto qui est d’un soutien sans faille. Voilà merci à toi !

Restez connecté au site Pilote-de-Course.com, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2018 du Championnat de France des Rallyes et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1578 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.