Monaco : La principauté de la F1







Monaco : La principauté de la F1
A Monaco il est possible d’aller piquer une tête entre les FP1 et FP2. (c) : DR

Monaco : La principauté de la F1

Le rendez-vous de l’année des passionnés de Formule 1 a lieu ce week-end à Monaco. La principauté de Monaco accueille pour la 75ème fois de son histoire le Grand Prix de Formule 1. PILOTE-DE-COURSE va vous faire vivre cette semaine 100% Monégasque. 

C’est un lieu unique, c’est le plus beau des Grands Prix, celui qui fait apparaitre des légendes. Depuis 1920 il récompense un pilote, une voiture d’exception. Le Grand Prix de Monaco respire l’histoire et la passion de l’automobile. Cette course est l’une des rares qui peut changer votre vie à tout jamais. « C’est absolument incroyable. C’est le plus beau jour de ma vie, gagner ici est très, très spécial. Je suis ravi de faire partie du cercle des vainqueurs de Monaco », déclarait ému Mark Webber en 2010.

Monaco : La principauté de la F1. L’immense joie de Mark Webber en 2010 est gravée à tout jamais sur le rocher.
L’immense joie de Mark Webber en 2010 est gravée à tout jamais sur le rocher. (c) : DR

Le tracé le plus court de la saison … mais pas le plus simple

Trois kilomètres 34 associés à 18 virages, le tracé de Monaco est le plus court de la saison mais aussi le plus piégeux. Les barrières présentes tout au long de la piste rendent les dépassements quasi-impossible et la marge d’erreur infime.

Entre ces barrières, des virages mythiques sont dessinés. Tous les éléments de revêtements et d’angles de virages sont présents à Monaco. Le virage numéro 6, est le plus lent de la saison. L’épingle à cheveux du Grand Hotel est un le seul endroit où les monoplaces passent à moins de 50 km/h.  Deux virages plus bas, le numéro 9 est le seul virage « indoor » de la saison. Le tunnel est l’endroit ou les pilotes restent le plus longtemps le pied au plancher, soit 7,5 secondes. Ils entrent à plus de 150 km/h dans le tunnel pour en ressortir à plus de 280 km/h avant de sauter sur les freins.

Monaco : La principauté de la F1
Monaco : La principauté de la F1

Ce Grand Prix monégasque est le plus lent de la saison avec une vitesse moyenne d’à peine 158 km/h. Mais l’impression de vitesse reste incroyable pour les pilotes au vu de la proximité des rails et des bâtiments de Monte-Carlo. La piste fait par endroits 5 à 6 mètres de large, contre environ 15 mètres pour les circuits modernes.

« Rouler à Monte-Carlo, c’est comme faire du vélo dans votre maison »

La principauté de Monaco est le deuxième plus petit pays au monde. Dans ces deux kilomètres carrés, Monégasques depuis toujours cohabitent avec certains pilotes de Formule 1. Neuf pilotes seront dimanche au départ de « leur » grand prix. Hamilton, Bottas, Ricciardo, Verstappen, Massa, Vandoorne, Kvyat, Hulkenberg et Button vivent à l’année sur le rocher. Monaco est le pays à la plus forte concentration de pilotes automobiles et de sportifs professionnels.

« Rouler à Monte-Carlo, c’est comme faire du vélo dans votre maison », disait le triple Champion du monde Nelson Piquet, qui ne l’a jamais emporté en principauté. Sur le légendaire circuit urbain, les accidents y ont été fréquents en plus de 60 ans de Grand Prix. Un seul incident fut toutefois mortel. En 1967 Lorenzo Bandini est décédé au 82ème tour de la course monégasque. Depuis le nombre de boucles de 100 à 80 et, bien entendu, de nombreuses mesures de sécurité ont été prises. Les pilotes couvrent aujourd’hui 78 tours du tracé, un héritage de ce tragique accident.

Monaco : La principauté de la F1. Lewis Hamilton est un des résidents les plus fidèle à la principauté. Il s’est définitivement installé sur le rocher en 2008.
Lewis Hamilton est un des résidents les plus fidèle à la principauté. Il s’est définitivement installé sur le rocher en 2008. (c) : DR

Un Grand Prix compliqué pour nos Français

La dernière fois ou la Marseillaise a retenti sur un circuit de Formule 1, c’était il y a 21 ans et c’était à Monaco. Après une course complètement folle Olivier Panis remportait à Monaco son seul et unique Grand Prix de Formule 1.

Monaco : La principauté de la F1 Ayrton Senna est le pilote qui a remporté le plus de victoires à Monaco. 6 victoires pour le Brésilien et 5 pour Hamilton, l’américain va-t-il l’égalé ?
Ayrton Senna est le pilote qui a remporté le plus de victoires à Monaco. 6 victoires pour le Brésilien et 5 pour Hamilton, l’américain va-t-il l’égalé ?

Aujourd’hui les Français ne sont toujours pas à l’aise sur le rocher. Bien qu’il s’y soit imposé en 2009 lorsqu’il évoluait en GP2, Romain Grosjean est perplexe avant le départ du sixième GP de la saison. « Le freinage est très important. Après, le grip de la voiture, la confiance, principalement à Monaco, c’est la confiance que l’on place dans la voiture. Si l’on peut attaquer dans la phase d’entrée des virages, c’est génial. Si l’on ne peut pas, c’est un peu plus difficile », déclare le pilote Haas. Il poursuit, « C’est un circuit de pilote, où il faut avoir confiance en sa voiture. C’est presque impossible de doubler à Monaco. Les qualifications sont la clé. On veut vraiment être sur la première ligne et une fois que la course débute, on veut prendre un bon départ et essayer de se maintenir » explique le Français.

Suivez le GP de Monaco et la saison 2017 de Formule 1 sur PILOTE-DE-COURSE.COM . Retrouvez le calendrier complet de la F1 et des circuits 2017,  sans oublier notre page Facebook 😉






A propos Mathieu-Louis Passoni 141 Articles

Etudiant en deuxième année de journalisme à Marseille. Rédacteur cameraman et copilote en rallye. Fou de tout ce qui a un moteur mais surtout passionné de rallye depuis toujours. Mais aussi amoureux de sport et prêt à découvrir tout un tas de choses.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*