Maxime Vilmot : « L’intersaison va être courte »







Maxime Vilmot : "L’intersaison va être courte"
Maxime Vilmot : "L’intersaison va être courte". Photo (c) : Nicolas Millet

Maxime Vilmot

Il n’est pas rare de voir des acteurs de notre sport favori disposer de plusieurs casquettes. Pilote et copilote ou pilote et préparateur, ou encore copilote et logisticien etc .. Si certains ont donc deux casquettes, lui en cumule au moins trois.

Copilote expérimenté avec déjà un beau palmarès et une belle expérience à son actif, Maxime Vilmot s’est essayé en cette année 2017, avec bonheur, au plaisir du pilotage. En effet, il a débuté derrière le volant d’une Golf GTI, principalement utilisée en rallye historique (VHC). Une complémantarité mais surtout une passion et un plaisir.

La troisième casquette que porte Maxime est d’ordre professionnel. En effet, ce jeune rocherais de 27 ans a créé Race4you, une société spécialisée dans la prise de note en rallye. Mais ce volet nécessite un article complet que nous vous proposerons très prochainement.

Nous avons croisé Maxime à l’occasion du Rallye du Var où il copilotait Charles Martin à bord de la Skoda Fabia R5 du Team FJ aux couleurs de Yacco. Une excellente occasion d’en savoir plus sur lui. Maxime Vilmot est sur Pilote-de-Course.com. C’est pour vous et c’est maintenant. Allez, c’est parti …

Maxime Vilmot : "L’intersaison va être courte". Photo (c) : Nicolas Millet
Maxime Vilmot avec Charles Martin lors du Rallye du Var 2017. Photo (c) : Nicolas Millet

Maxime Vilmot : La passion et les débuts

A quel âge as-tu commencé à t’intéresser au sport automobile ? D’où te vient cette passion ?

J’ai attrapé le virus du rallye lorsque mon grand-père m’a emmené la première fois voir le Rallye d’Automne alors que j’avais 6 ans. C’était l’époque de Hugues Delage avec la BMW M3, certainement ma première idole avec une voiture de rêve. J’y ai forcement pensé cette année lors de ma participation au Tour de Corse avec Serge Cazaux où nous avons pris un plaisir incroyable à bord de cette voiture. Il y a aussi les Kit Car qui me donnent encore la chair de poule tellement c’est vivant …

Peux tu nous décrire ta toute première expérience en Sport auto ?

C’était au Rallye de l’Océan 2006, à bord d’une originale Fiat Stilo Groupe A. J’avais fait les petites annonces sur Rallye-Forez et un pilote m’a donné ma chance. Forcément un bon souvenir, entouré de mes amis, ma famille… J’ai pris beaucoup de plaisir et j’ai voulu en faire, pour objecti,f mon métier avec beaucoup de motivation et de passion.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Difficile car ils sont nombreux mais l’année en Trophy ( 2012 ) avec Stéphane Consani reste pour moi incroyable avec un top niveau et des performances aux avants postes. Nous étions à deux doigts de réussir, j’en suis convaincu. Les deux années en ERC avec Robert Consani ont été également déterminantes pour l’expérience. L’année 2016 avec une participation sur la quasi totalité des manches du WRC, l’outre mer en Australie ou bien l’Amérique du Sud avec le Mexique et l’Argentine et pour finir, notre victoire en Finlande avec Max Vatanen en Fiesta Trophy. J’ai la tête remplie de beaux souvenirs.

Maxime Vilmot : Actualité et fin de saison

Ton actualité se situait sur le Rallye du Var avec Charles Martin. Peux tu nous en dire plus ?

Nous sommes de bons amis dans la vie et malheureusement pour lui, Thierry Salva étant blessé suite à sa sortie en Espagne. C’était l’occasion. On a pris beaucoup de plaisir. Si Charles arrive à boucler son budget pour 2018, il va jouer devant car il a un réel potentiel qu’il va falloir travailler pendant l’intersaison. Sur le Var, on manquait de roulage avant l’épreuve et l’objectif était clairement de calquer notre course sur Quentin Giordano pour la deuxième place du championnat. Sans notre malheureuse crevaison dans le troisième passage de Collobrieres, on faisait la course parfaite, c’est dommage.

Quelle est la suite de ton programme d’ici la fin d’année ?

J’étais présent au circuit de Mettet en Belgique pour le Familly Champion’s day, véritable fête des rallyes belges. L’occasion pour moi d’essayer une Ford Mk2 (la vidéo ici) avec laquelle j’aimerai rééditer l’expérience de cette année aux Legends boucles de Bastogne, au volant de cette voiture qui me fait rêver. L’intersaison va être courte avec le Monte-Carlo, La Roumanie historique sur neige et les Boucles de Bastogne .

L’argent, l’avenir et les rêves

Parlons argent à présent, si tu le veux bien. Combien te coute la participation à un rallye ? Et comment finances-tu cela ?

La suite … en page suivante






A propos Jean-Michel Marcelin 1404 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.