WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes




WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes
WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes. (c) : DR

WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes

A la veille du départ du 7ème rallye de la saison, il semble à nouveau bien difficile de pronostiquer le podium final. La bataille au championnat de ne cesse de s’accroitre entre Ogier, Neuville et Latvala. Et un nouvel arrivant pourrait brouiller les cartes …

Andreas Mikkelsen

Andreas Mikkelsen pourrait être l’élément perturbateur de la lutte qui a lieu entre Ford, Hyundai et Toyota. Promu officiellement pour la Sardaigne chez Citroen Racing, le pilote Norvégien ne connait pas son niveau avec les WRC nouvelles générations. L’ile Italienne est un terrain difficile pour lui, ses deux dernières participations avec Volkswagen n’ont pas été fructueuses.

« Ces derniers jours ont été passionnants, avec la découverte de l’usine Citroën Racing et bien sûr la prise en main de la voiture dans le sud de la France. » Raconte le pilote, il poursuit : « Je n’ai aucune idée du niveau auquel nous nous situerons. Nous aurons un bon ordre de départ le premier jour, mais le niveau actuel du WRC est si élevé que nous devons rester humbles. Nous ferons de notre mieux sur ce terrain difficile ».

WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes
Mikkelsen n’aura pas d’objectif précis pour ce rallye de Sardaigne. (c) : Benjamin Nouet

Thierry Neuville

Thierry Neuville arrive sur un terrain qu’il affectionne particulièrement. La terre de Sardaigne réussit plutôt bien au pilote Hyundai. L’an passé il y avait signé sa seule victoire de la saison devant deux Volkswagen. Le pilote Belge dénonce un rallye extrêmement exigent pour les pneus où la marge d’erreur est infime.

 » Le rallye d’Italie Sardaigne est un épreuve spéciale pour moi, j’ai encore de très bons souvenirs de toute l’équipe qui saute dans le port pour célébrer ce succès « , se remémore le pilote Belge. Il poursuit :   » Nous avons déjà remporté quelques victoires cette saison, mais c’est un rallye technique et ne nous pouvons rien prendre pour acquis. Le choix de pneus sera crucial et dépendra de notre position sur la route, il faudra vraiment surveiller tout ça « .

Already half way in the 2017 #WRC season! Time for Rally Italia Sardegna ! A perfect moment to throwback our greatest memory from last year 😉 #2016Victory

Publié par Thierry Neuville sur lundi 5 juin 2017

Sébastien Ogier

Sébastien Ogier lui aussi arrive confiant en Sardaigne. Vainqueur ici de 2013 à 2015, le pilote M-Sport prend ses marques petit à petit dans cette Fiesta WRC. Le gapencais s’attend a une grosse bataille avec Neuville et Latvala, ses principaux concurrents au championnat.

 » Nous approchons la mi-saison, et c’est là que le championnat commence vraiment à chauffer… Littéralement ! La Sardaigne n’est pas le rallye le plus facile « , constate le champion du monde, il poursuit :   » Vous devez toujours garder une marge et être très concentré du départ à l’arrivée. La gestion des pneus peut également être très importante et particulièrement le samedi avec deux boucles de 70 kilomètres  » .

WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes
Comme en 2016 avec la Polo WRC, Ogier devra tout donner ce week-end. (c) : Sophie Graillon

Jari-Matti Latvala

Jari-Matti Latvala est le pilote de tête qui a marqué le moins de points lors du dernier rallye du Portugal. S’il ne veut pas être distancé pour la course au titre mondial, le Finlandais devra marquer un maximum de points lors de ce Rallye d’Italie. L’an passé, le pilote Toyota était le seul capable de rivaliser avec Neuville sur ce terrain.

 » Je suis impatient d’être à ce rallye, mais il devrait faire plus chaud et ce sera plus glissant qu’au Portugal. Les crevaisons peuvent être nombreuses, les routes ne sont pas très cassantes ou dégradées pour le deuxième passage mais toutes les pierres en surface ne sont pas forcément arrachées « , explique le troisième du championnat, il poursuit :  » Elles sont toujours sur la route et c’est pourquoi nous pouvons crever plus souvent ou endommager les amortisseurs « .

WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes
Latvala devra être plus régulier qu’au Portugal s’il veut décrocher un maximum de points. (c) : DR

Kris Meeke

Pour Kris Meeke la Sardaigne arrive au pire des moments. En pleine crise de confiance depuis le Tour de Corse, le pilote Britannique n’aime pas se rallye de Sardaigne. 24ème en 2015 et 18ème en 2014, le leader  chez Citroen part avec une nette méconnaissance du terrain.

 » Nous sommes très concentrés pour revenir dans la spirale positive qui nous avait permis de gagner au Mexique, puis d’occuper la tête au Tour de Corse avant de rencontrer un problème technique « , explique Meeke, il poursuit :  » Comme nous n’étions pas au départ en Sardaigne l’an passé, c’est un rallye que nous allons redécouvrir. Techniques et glissantes, les spéciales nécessitent beaucoup de précision, surtout lorsque la route est étroite ». Le britannique souligne ensuite l’arrivée d’Andreas Mikkelsen au sein de l’équipe :  » J’estime que l’arrivée d’Andreas au sein de l’équipe est une bonne chose. Son expérience sera précieuse et il a le potentiel pour gagner des rallyes. Nous travaillerons ensemble pour faire gagner Citroën « .

WRC Sardaigne 2017 : Parole aux pilotes
Meeke devra tout donner ce week-end pour pousser Citroen vers le haut. (c) : Citroën Racing

Suivez la saison 2017 du WRC et retrouvez le Calendrier Complet des Rallyes sur PILOTE-DE-COURSE.COM. Ainsi que des vidéos et des lives sur notre page Facebook




A propos Mathieu-Louis Passoni 116 Articles
Etudiant en deuxième année de journalisme à Marseille. Rédacteur cameraman et copilote en rallye. Fou de tout ce qui a un moteur mais surtout passionné de rallye depuis toujours. Mais aussi amoureux de sport et prêt à découvrir tout un tas de choses.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*