Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5)




Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Hayden Paddon leader provisoire. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Hayden Paddon leader provisoire. (c) : DR

Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : 3 constructeurs aux 4 premières places

Le podium de ce Rallye de Sardaigne 2017 est actuellement regroupé en moins de 5 secondes. Paddon mène la danse devant Hanninen (+4.3) et Ostberg (+4.4). Tanak est quatrième à 14 secondes de Paddon (classement en page 2)

Après un début de rallye parfait, Kris Meeke sort de la route dans le dernier chrono de la matinée. Le pilote Citroen a fait plusieurs tonneaux et est reparti grâce à l’aide des spectateurs. Il perd la tête du rallye et lâche plus de 7 minutes au classement général. Hayden Paddon est le leader de la course devant un étonnant Hannien à 4 secondes. Troisième, à un petit dixième de la Toyota, on retrouve la Ford de Mads Ostberg. Après un rallye du Portugal encourageant, Ostberg montre qu’il est un sérieux client pour le podium.

Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : une nouvelle sortie pour Meeke. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : une nouvelle sortie pour le malheureux Kris Meeke. (c) : DR

Lappi et Sordo malchanceux

Le jeune pilote Finlandais Esapekka Lappi a signé son premier scratch en WRC, ce matin lors du dernier chrono. Pourtant largement handicapé par des problèmes des boite, il devance Ostberg de 3 secondes dans cette speciale.

Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Premier temps scratch en carrière pour Lappi en WRC. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Premier temps scratch en carrière pour Lappi en WRC. (c) : DR

Dani Sordo aussi a connu son lot de galères ce matin. Toujours dans cette dernière spéciale de la matinée le pilote Hyundai connait des problèmes moteur.

« On dirait que nous un problème avec le moteur depuis la moitié de la spéciale. J’ai perdu toute la puissance. C’est incroyable mais c’est la vie. Je ne connais pas l’origine du problème, on va voir », a déclaré l’Espagnol au point stop.

Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Sordo malchanceux. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Sordo malchanceux. (c) : DR

Dans l’ES4, c’est Elfyn Evans qui sort de la route. Le pilote DMack a tapé un arbre en début de spéciale, la roue avant-droite de sa Ford Fiesta est arrachée.

Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : sortie pour Evans. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : sortie pour Evans. (c) : DR

Dans le chrono précédent, c’est Craig Breen qui était contraint à l’abandon. Après un atterrissage extrêmement violent a la suite d’une bosse, une forte odeur d’huile s’est fait sentir au niveau de la boite de vitesse de la C3 WRC. Breen abandonne après avoir signé le 6eme temps scratch ; l’Irlandais étais 5eme au général. Une matinée noire pour Citroën Racing, Breen OUT et Meeke est de nouveau sorti de la route et doit abandonner. Andreas Mikkelsen est quant-à lui en difficulté avec la C3 WRC. « C’est de mieux en mieux. J’adapte mon pilotage à cette voiture. Je dois changer pas mal mon style de pilotage pour l’instant », a t-il déclaré au terme de l’ES5 où il signe le 6eme meilleur temps absolu.

Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Craig Breen ne marquera pas de points cette fois. (c) : DR
Rallye Sardaigne 2017 (ES1 à ES5) : Craig Breen ne marquera pas de points cette fois. (c) : DR

Neuville meilleur balayeur

« On pousse fort », c’est exclamé Thierry Neuville à son arrivé au parc regroupement. « On essaye d’avoir un écart conséquent sur Ogier au général, on a fait une petite erreur ce matin mais rien de méchant. On va continuer d’attaquer cette après midi », a lancé le pilote belge. A l’aise avec sa Hyundai, il pointe à 19 secondes du podium et est 5eme au scratch.

Sébastien Ogier perd pas mal de temps ce matin. Le champion du monde est à 18 secondes de Neuville. Intercalé entre les deux hommes, Jari-Matti Latvala est un solide 6eme. Au général, il est à 2,2 secondes de la Hyundai.

Camilli premier R5

Non engagé en WRC2, Eric Camilli est leader de la catégorie R5 et pointe à la 11eme place du général. En WRC2 Jan Kopecky mène la danse devant Veiby (+24) et Andolfi (+29).

Très bonne matinée pour Yoann Rossel ; au volant de sa DS3 R5 il signe des chronos très encourageants et est satisfait. « Le feeling s’améliore au fil des spéciales, le setup est vraiment bon, j’apprends beaucoup », s’est enjoué le pilote Citroen. Bonne matinée également pour Pierre Louis Loubet ; il est 5ème du WRC2 juste derrière Rossel à 9,5 secondes.

Un Français sur le podium du JWRC (Junior)

L’espagnol Solans est actuellement leader en Championnat du Monde Junior, à 1 seconde 4 derrière lui on retrouve la Fiesta de Terry Folb. Quatrième de la catégorie le jeune Nicolas Ciamin continu son apprentissage. Il concède 33 secondes de retard sur Folb et est à 5,5 secondes du podium. 

Restez connecté à PILOTE-DE-COURSE.COM ainsi qu’à sa page Facebook afin de suivre le Rallye d’Italie – Sardaigne 2017 en live et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.




A propos Mathieu-Louis Passoni 117 Articles
Etudiant en deuxième année de journalisme à Marseille. Rédacteur cameraman et copilote en rallye. Fou de tout ce qui a un moteur mais surtout passionné de rallye depuis toujours. Mais aussi amoureux de sport et prêt à découvrir tout un tas de choses.

1 Rétrolien / Ping

  1. Rallye Sardaigne 2017 Jour 1 : Paddon en tête - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*