Position de conduite : réglage de l’assise







Position de conduite avec siège baquet Ferrari
Position de conduite idéale - crédit : Ferrari

Position de conduite idéale

La position de conduite est chronologiquement le premier élément à comprendre et à maitriser (régler) lorsque l’on parle de pilotage. Cette étape est essentielle même si ce n’est pas la plus passionnante. Une bonne position de conduite va vous permettre de ressentir les mouvements de l’auto et ses remontés d’informations. Elle va également vous permettre de réagir plus efficacement et plus rapidement sur les commandes (volant, pédalier, levier de vitesse et frein à main). Afin d’éviter d’être collé au volant, comme certains pilotes de rallye dans les années 90, ou complètement allongé comme un pilote de F1, il suffit de suivre quelques conseils simples. Voyons ça de plus prêt. Allez c’est parti.

Les principes de base :

  • Le champ de vision du pilote est parfait
  • les mains sont posées à 9h15 sur le volant
  • le corps (bassin, dos, épaules) est plaqué au fond du siège
  • les bras forment un angle (entre avant-bras et bras) de 90° à 120°
  • il est possible de toucher le haut du volant avec la paume de la main
  • les commandes (levier de vitesse, frein à main) sont parfaitement accessibles
  • le pied gauche est posé/calé sur le repose pied (gauche) lorsqu’il n’est pas en action
  • la jambe gauche n’est pas tendue complètement même lors de l’action sur l’embrayage
  • le talon du pied droit est positionné en face de la pédale de frein (hors freinage pied gauche)
  • l’équilibre de la voiture est optimisé  à travers un parfait centrage des masses

En tenant compte de ces éléments, il vous faut trouver le meilleur compromis au niveau de votre position de conduite, en agissant sur les réglages qui s’offrent à vous au niveau de l’assise, du volant et du pédalier de votre véhicule. Nous allons voir dans un premier temps dans cet article, les réglages possibles et les compromis à trouver au niveau de l’assise.

Position de conduite et réglage de l’assise

En fonction de votre véhicule, votre assise peut être réglée suivant trois axes :

  1. Horizontalement, en s’approchant ou en s’éloignant du volant
  2. Verticalement, en réglant la hauteur de l’assise
  3. Et pour finir en jouant sur l’inclinaison du dossier (droit, légèrement basculé en arrière)

1. Réglage horizontal

La première technique consiste à se positionner, ni trop prêt du volant (afin de ne pas avoir les coudes collés et bloqués contre le corps) et garder ainsi suffisamment de liberté de mouvement, ni trop loin (bras tendus) où il serait impossible de tirer sur le volant sans décoller son corps du siège. Afin de trouver la bonne position il suffit de régler son siège dans une position intermédiaire, mains sur le volant (à 9h15) et de vérifier que vos bras forment un angle compris entre 90° et 120° (angle entre vos avant-bras et vos bras). Vous pouvez également vérifier que vous parvenez à toucher le haut du volant avec la pomme de la main droite (ou gauche) tout en gardant le dos et les épaules bien collés au siège.

Mêmes remarques pour les jambes que pour les bras. Si vous êtes trop prêt, vos genoux risquent de toucher le tableau de bord ou la colonne de direction. Trop loin, le centrage des masses sera certainement meilleur mais vous parviendrez difficilement à accéder correctement au pédalier. Là aussi un bon repère peut vous aider : il suffit simplement de régler la profondeur de l’assise de manière à  garder la jambe gauche légèrement plié (au niveau du genou) lorsqu’on embraye à fond (surtout ne pas avoir la jambe tendu).

2. Réglage vertical

Il vous faut trouver le bon compromis entre une position haute qui vous permet d’avoir un champ de vision optimal et une position basse et reculé qui avantage le centrage des masses. Une astuce simple peut consister à partir de la positon la plus basse possible et de remonter progressivement afin d’obtenir un bon champ de vision.

3. Inclinaison

La position est généralement relativement droite, légèrement inclinée en arrière. Le fait d’incliner en arrière le dossier va permettre de soulager la colonne vertébrale et disposer d’un peu plus de confort. Ce qui peut s’avérer primordial dans certaines configurations (rallye raid, endurance, longues spéciales, jump, mal de dos …). Les sièges baquets utilisés en compétition comme les SPARCO, RECARO OMP ou RRS, que vous trouverez dans le commerce (chez ORECA, GT2i, BPS, RRS et autres distributeurs) sont moulés et monocoque. C’est ce qui explique aussi la faible possibilité de réglage (tout le siège bascule et pas uniquement le dossier). Il est également indispensable de faire les réglages en étant casqué (casque, Hans) et harnaché afin de reproduire fidèlement les conditions de course.

Note pour les copilotes : la position du copilote en rallye est généralement plus simple. On favorise le centrage des masses. Le siège baquet est dans ce cas réglé de manière à ce que le poids soit le plus proche possible du centre de gravité de l’auto. Cela implique une position très basse et très reculée du siège. Un cale-pieds copilote devient indispensable. Le copilote dispose alors d’un champ de vision relativement réduit. Dans certaines disciplines comme le rallye raid par exemple où la navigation et par la même occasion la vision ont une place encore plus importante, on aura tendance à remonter le siège.

Position Copilote
Position du copilote – Crédit : Noélise Beaulieu

A suivre …

Comme vous le constatez il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte et des compromis à trouver afin de disposer d’une position de conduite idéale. Cela demande généralement beaucoup de temps de réglage dans une voiture de course. Prenez le temps de trouver votre position de conduite idéale. C’est une phase incontournable et tous les grands champions y passent ou y sont passés. Dans le prochain article sur le sujet nous verrons les réglages possibles au niveau du volant et du pédalier. A suivre

La suite est ici : Position de conduite : réglage de l’assise (suite)

Enregistrer






A propos Jean-Michel Marcelin 1203 Articles

Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d’autres … ainsi que du spectacle et du Fun à l’américaine.

3 Commentaires

  1. Salut et merci pour ce super article ! J’avais justement besoin de (bons) conseils pour bien régler mes sièges de voiture (dont je ne dirai pas le nom pour ne pas faire de jaloux). Bonne route sur ton blog et merci de nous faire partager ta passion !

  2. L’article sur les réglages du volant et du pédalier est il sortie ? Si oui, merci de m’en faire part.
    Cordialement Romaric.

2 Rétroliens / Pings

  1. Débuter en circuit avec un budget limité - Pilote de Course
  2. Position de conduite : réglage de l’assise (suite) - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*