Et si les F1 débarquaient en février au Castellet ?




Et si les F1 débarquaient en février au Castellet ?
Le Paul Ricard entre dans sa dynamique GP de France. (c) : DR

Et si les F1 débarquaient en février au Castellet ?

Le Circuit Paul Ricard est candidat pour accueillir les essais hivernaux de la saison 2018 de Formule 1. Quelques semaines après être devenu officiellement le Grand Prix de France, le Circuit du Castellet lance officiellement sa candidature pour accueillir les essais hivernaux 2018. Une avant-première mondiale aurait donc lieu sur le circuit du Var.

Tous les ans, avant le premier Grand Prix de la saison les constructeurs se retrouvent dans le même paddock pour préparer leur saison. Cette année encore, ils se sont déroulés sur le circuit de Barcelone. Il s’agissait de deux sessions d’essais de quatre jours chacune.

Une piste chauffée envisagée

Le patron du Circuit Paul Ricard, Stéphane Clair est « prêt à se battre » pour que les tests aient lieux chez lui. L’atout principal du « Ricard » est sa piste, qui sera rénovée et modernisée. « On envisage en ce moment de chauffer la piste de manière à ce que l’on garantisse une température au sol qui permette des tests avec un usage parfait des pneumatiques », révélait en décembre dernier le patron du Circuit au site Motorsport. Il poursuit : « C’est un système qui serait utilisable en permanence mais qui vise à augmenter la température de piste, donc plutôt utilisable l’hiver. Pour le Grand Prix, ça n’a pas de raison d’être en route », concluait-il.

Et si les F1 débarquaient en février au Castellet ?
Le circuit est aussi équipé d’un système d’arrosage permettant une vingtaine de minutes de roulage sur une surface avec une hauteur d’eau quasi constante. (c) : DR

Un circuit « aux petits oignons »

« Le tracé du Grand Prix de France va changer », assure le patron du circuit du Castellet au quotidien L’Equipe. « Les travaux de modifications de piste seront effectués au moment du resurfacage que nous avons programmé au moment de la fermeture du circuit ( décembre / janvier ). On laissera murir l’enrobé afin d’être prêts pour l’ouverture de la piste début février avec les premières voitures », affirme t-il.

La participation du Paul Ricard aux essais hivernaux semble logique, « Nous avons déjà travaillé avec Magnetti-Marelli pour que nos installations soient au niveau de la télémétrie F1 et qu’elles aient le moins de choses à emmener lors de ces essais », souffle le directeur de 45 ans. L’homme aux cheveux grisonnant espère que la méconnaissance du tracé fera de l’oeil aux constructeurs.

Et si les F1 débarquaient en février au Castellet ?
Stéphane Clair est optimiste avant les grands travaux du Castellet. (c) : DR

Suivez la saison 2017 de Formule 1 sur PILOTE-DE-COURSE.COM ! Retrouvez le calendrier complet de la F1 et des circuits 2017,  sans oublier des vidéos et des lives sur notre page Facebook et depuis peu notre compte twitter 😉




A propos Mathieu-Louis Passoni 116 Articles
Etudiant en deuxième année de journalisme à Marseille. Rédacteur cameraman et copilote en rallye. Fou de tout ce qui a un moteur mais surtout passionné de rallye depuis toujours. Mais aussi amoureux de sport et prêt à découvrir tout un tas de choses.

1 Rétrolien / Ping

  1. RallyCircuit passe à la trappe pour 2017 - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*