Christian Lavieille interview après le Silk Way Rally







Interview de Christian Lavieille – 25 juillet 2017 (suite)

Quel est ton sentiment sur la venue de Sébastien Loeb en Rallye-Raid ? Potentiel futur ? Possible vainqueur du Dakar ?

C’est bien, c’est un plus et il y en a besoin surtout en Europe en terme de communication. Dans d’autres pays, comme l’Amériques du Sud par exemple ou autre, ils ne rencontrent pas le même problème que nous au niveau de la communication, de la médiatisation, en sport auto.

En plus c’est quelqu’un de sympathique, d’ouvert. Avec Daniel Elena ça fait un duo sympa en plus. On peut prendre un peu de temps pour discuter et rigoler avant les spéciales ou après.

C’est un pilote très polyvalent qui a une pointe de vitesse extraordinaire. Il manque encore un peu d’expérience dans la discipline, je pense, par rapport à un Peterhansel qui a la même voiture, notamment en lecture de terrain. On ne peut pas avoir une grosse expérience tout de suite en rallye-raid, on a besoin de pratiquer. Ceci dit, c’est un client. Pour le Dakar 2018, il fait parti des favoris avec Peter, Sainz et Nasser, je pense

Tonneaux pour Loeb au Silk Way Rally 2017
Tonneaux pour Loeb au Silk Way Rally 2017. (c) : Peugeot Sport

En 2018 tu seras au départ de Dakar sur quelle monture ?

J’ai résigné pour le Dakar 2018 avec Toyota Autobody, en catégorie Marathon. Il y’a vraiment un écart énorme entre les autos de la catégorie T1 et celles de la catégorie T2. Mais je préfère rouler en T2 pour un constructeur et avoir une voiture fiable avec une bonne équipe technique et une bonne organisation que de galèrer comme j’ai pu le faire par le passer avec des proto (T1) ou je passais beaucoup de temps à faire de la mécanique, à être en panne sur la piste. Je verrai plus tard pour revenir en catégorie proto (T1) sur le Dakar.

C’est quoi la journée type de Christian Lavieille en dehors des jours de compétition ?

Je fais beaucoup de sport, je suis vraiment passionné. C’est une drogue. Je suis un amoureux de ski et de sport en général. Je suis très branché vélo, montagne, natation, course à pied. C’est un peu ma journée type.

Je participe aussi à des évènements moto car je suis toujours instructeur sur le circuit Paul Ricard où je travaille avec Philippe Monneret sur des stages de pilotage. Ainsi que des présentations ou des lancements de produits (voitures). Mais quand je peux, je me lève et je fais du sport.

Après ta carrière moto tu as fait de l’auto sur circuit asphalte … et aujourd’hui  c’est en rallye-raid où tu t’épanouis. C’est lié à l’endurance ? Aux grands espaces ?

J’avais deux objectifs lorsque j’ai arrêté la moto, il y avait des trucs qui me faisaient rêver, c’était participer au Dakar et faire les 24 Heures du Mans voiture. J’ai eu la chance en 2002 (l’année où j’ai arrêté) de faire les 24 heures du Mans moto, les 24 Heures de Spa Moto et de les faire également en auto. Dans la foulé, j’ai fais le Dakar en voiture en 2003 et j’ai continué pendant deux ans à faire un peu de circuit et un peu de rallye-raid. J’ai plus accroché avec le rallye-raid. La mentalité me correspondait plus.

Tu changes souvent de monture. Toyota, Dacia, SMG, Nissan etc … à quoi cela est lié? Comment cela se présente ? 

Le rallye-raid c’est comme le circuit (sur ce coup là). Tu as 95% des concurrents qui payent pour rouler, qui sont des gentlemen driver. Moi, je ne suis pas un gentleman driver, je n’en ai pas les moyens. J’ai des partenaires qui me suivent depuis des années, qui m’aident à participer à des courses. Suivant les opportunités, je signe des contrats avec des constructeurs (comme c’est le cas avec Baic Motor). Voilà pourquoi je change souvent de monture, c’est lié aux opportunités.

Si j’avais les moyens, si j’étais gentlemen driver, j’aurais peut être loué une Peugeot chez PH Sport, ou une Mini, ou une Toyota chez Overdrive depuis deux ou trois ans, afin d’avoir un programme complet et rouler plus souvent. Le Rallye-Raid, c’est comme tous les sports (auto) il faut rouler souvent et beaucoup. Si j’avais les moyens, je participerais tous les ans aux rallyes de la Coupe de Monde de Rallye-Raid, associé à un constructeur.

Actuellement, je saisis les oppurtunités qu’on me propose.

Effectivement, Christian Lavieille saisit les opportunités qu’on lui propose et il le fait plutôt bien !

Restez connecté à PILOTE-DE-COURSE.COM ainsi qu’à sa page Facebook et son compte twitter afin de suivre Christian Lavieille ainsi que les plus belles épreuves de Rallye-Raid et retrouvez le calendrier complet Rallye-Raid sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1121 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*