Sébastien Ogier : « faire une croix … sur la victoire »







Sébastien Ogier : « faire une croix … sur la victoire »
Sébastien Ogier : « faire une croix … sur la victoire »

Sardaigne 2019 – Sébastien Ogier : « faire une croix quasi d’entrée sur la victoire »

Après un Rallye du Portugal géré au mieux, Sébastien Ogier retrouve une épreuve qu’il connait bien : le Rallye de Sardaigne. Avec onze participations et trois victoires (2013, 2014 et 2015), toutes avec Volkswagen, le champion tricolore n’aura pourtant pas la tâche facile.

En effet, on a un peu l’impression de se répéter mais, sur cette édition 2019, le pilote gapençais aura, une nouvelle fois, la lourde tâche d’ouvrir la route et effectuer le balayage.

Après avoir repris la tête du championnat du Monde des Rallyes à l’issue de Rallye du Chili et l’avoir conservée après le Rallye du Portugal, la paire Ogier-Ingrassia devra une fois de plus enlever la fine pellicule de gravette présente en surface, sur un terrain où le phénomène est sans doute encore plus prononcé qu’au Portugal.

Sébastien Ogier : « faire une croix … sur la victoire »
Sébastien Ogier : « faire une croix … sur la victoire »

Une fois de plus, bien gérer la première journée

Comme à son habitude, Sébastien Ogier est direct lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets épineux, comme celui du balayage :

S’élancer le premier en Sardaigne équivaut à faire une croix quasi d’entrée sur la victoire, tant le phénomène de balayage y est important. D’autant que la météo, qui aurait pu inverser la tendance comme c’était le cas l’an passé, n’a pas l’air de vouloir tourner à la pluie.

Direct mais aussi réaliste. Il faut dire qu’il commence a en avoir l’habitude maintenant. Et une course n’est jamais gagnée ou perdue d’avance :

Je m’attends donc à un week-end difficile, mais je vais encore une fois donner mon maximum quelles que soient les circonstances et nous ferons les comptes à l’issue du week-end.

Il peut compter sur sa Citroën C3 WRC, de plus en plus à son avantage lors de ses dernières sorties sur terre. Ainsi que d’une équipe entièrement dévouée à sa cause :

D’autant que C3 WRC a progressé ces derniers temps et que j’ai eu de bonnes sensations avec au Portugal. Notre performance le premier jour conditionnera une nouvelle fois notre résultat final.

Une fois de plus, le duel entre la Citroën C3 WRC de  Sébastien Ogier , la Toyota Yaris WRC de Ott Tanak et la Hyundai i20 WRC de Thierry Neuville s’annonce palpitant.

Lire également

Restez connecté au site Pilote-de-Course.com, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2019 du WRC et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1735 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.