Rallye du Mexique 2017 (Jour 1 et 2) : Citroën rebondit







Rallye du Mexique 2017 (Jour 1 et 2) : Citroën rebondit
Rallye du Mexique 2017 (Jour 1 et 2) : Citroën rebondit. (c) : DR

Rallye du Mexique 2017 : Citroën rebondit

Après deux courtes super spéciales (ES0 et ES1) disputées à Mexico et remportées par Hanninen et Ogier ,les équipages se dirigent par avion vers Léon et les autos par la route sur semi-remorque. Bloqué par un accident de la circulation, sans rapport avec le rallye, le convoi reste bloqué une partie de la nuit, obligeant les organisateurs à annuler les ES2 et 3.

C’est donc la terrible spéciale d’ El Chocolate 2 (ES4), la plus longue du rallye avec ses 54,9 km, qui à l’honneur de lancer véritablement le Rallye du Mexique 2017. Kris Meeke y signe le meilleur temps. Son premier au volant de la Citroën C3 WRC. Derrière le pilote irlandais, Sébastien Ogier est à seulement 9,7 secondes malgré un problème de chauffe moteur. Un problème récurent rencontré par l’ensemble des concurrents.

Thierry Neuville se signale dans Las Minas 2 (ES5), en signant le meilleur temps. Meeke effectue une petite erreur mais conserve la tête du Rallye avec une quinzaine de secondes d’avance sur Sébastien Ogier.

La journée s’achève par trois super spéciales. Tout d’abord dans l’ancienne cité minière de Guanajuato puis, à deux reprises sur l’autodrome de León. De courtes spéciales, où il y a plus à perdre qu’à gagner. Paddon puis Sordo peuvent en témoigner, eux qui perdent beaucoup suite à des problèmes mécaniques (coupures moteur résolus en remplaçant le filtre à air) sur leur Hyundai i20.

Le Rallye du Mexique se poursuit, ce samedi 11 mars, par une longue journée composée de neuf spéciales totalisant 157 km.

Rallye du Mexique 2017 (Jour 1 et 2): Ils ont dit …

Kris Meeke, le leader après é jours de course :

Tout s’est bien passé aujourd’hui. Nous avions certes une bonne position de départ, mais il fallait en tirer le meilleur parti. Je n’ai pas attaqué à outrance, car la victoire n’est pas mon objectif du week-end. Mon seul regret concerne ma petite erreur de l’ES5, qui nous coûte huit ou neuf secondes. Cela fait du bien après un début de saison plutôt compliqué ! Je poursuivrai sur le même rythme demain.

Sébastien Ogier, second au classement provisoire :

Quasiment tout le monde a eu des problèmes de températures et c’était la même chose pour nous. Nous avons roulé sur la majorité de la première spéciale en assurant. J’ai essayé d’être aussi doux que possible et finalement nous n’avons pas atteint de point critique sur la voiture donc il n’y a rien de majeur dont nous devons nous inquiéter, mais bien sûr, nous avons encore besoin de trouver une solution.

Stéphane Lefebvre, 6ème :

Pour ma première participation à ce rallye au volant d’une WRC, l’équipe m’a demandé d’apprendre en adoptant un rythme mesuré. Nous avons fait les bons choix de pneumatiques et je me suis appliqué au volant. Les deux spéciales sur terre m’ont permis de progresser et je suis satisfait de ma sixième position, à moins d’une demi-minute du top 5.

Rallye du Mexique 2017 – Retrouvez également :






A propos Jean-Michel Marcelin 1073 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*