Profession mécanicien Peugeot Sport !







Profession mécanicien Peugeot Sport !
Profession mécanicien Peugeot Sport avec Nicolas Radet. Photo (c) : S. Hansen

Nicolas Radet : Profession mécanicien Peugeot Sport et pilote amateur…

Quand vous avez la passion du sport automobile qui coule dans les veines, vous pouvez  la vivre de plusieurs manières. Ainsi, on retrouve de nombreuses professions qui gravitent autour des principaux acteurs, les pilotes, qui captent généralement toute la lumière.

Ainsi, pour en citer quelques un, on pense spontanément aux mécaniciens, ingénieurs, motoristes, mais aussi aux team managers, logisticiens ou encore aux community managers, photographes, journalistes etc…

Le pilote amateur que nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui, a la particularité d’exercer la profession de mécanicien chez Peugeot Sport. Comme vous allez le découvrir, à seulement 26 ans, il travaille sur les Peugeot 208 WRX utilisées par Sébastien Loeb et les frères Hansen en Champion du Monde de RallyCross.

Vous voulez en savoir plus… ça tombe bien ! Nicolas Radet est l’invité de PilotedeCourse.com. C’est pour vous et c’est maintenant. Allez c’est parti !!!

World RX Canada 2018 : Loeb se rapproche…
World RX Canada 2018 : Loeb se rapproche… photo(c) : Peugeot Sport

Nicolas Radet : mécanicien Peugeot Sport

A quel âge as-tu commencé à t’intéresser au sport automobile ? D’où te vient cette passion ?

Pour l’âge, je ne saurais pas répondre précisément mais c’est venu très jeune. Et la passion m’est venue de mon père qui m’amenait sur les courses automobile.

Tu étais présent au GP 3-Rivières avec Peugeot Sport pour le WorldRX le weekend dernier. Sur quelle auto travaillais-tu ? Quel était ton rôle précisément ? Comment cela s’est-il passé ?

Effectivement, je rentre d’un week-end sur le circuit de trois rivières qui était la 7ème manche du Championnat du Monde de Rallycross. Je travaillais sur la voiture de Timmy Hansen. J’était affecté à la roue avant gauche en tant que mécanicien châssis. Je m’occupe en général de la partie des boîtes de vitesse. Durant les révisions du soir, je m’occupe de réviser les boîtes de vitesse des trois voitures et tout ce qui concerne ce secteur (transmission, embrayage, différentiels).

Quel parcours as tu suivi afin d’en arriver là ?

J’ai obtenu un BEP puis un Bac Pro mécanicien voiture avant de me diriger en section compétition au Lycée Henri Laurens où j’ai suivi une formation de 16 mois. Suite à cette formation, j’ai eu la chance de faire un stage de deux mois au sein de l’usine Peugeot Sport. Deux ans après, j’ai intégré leurs locaux en région parisienne.

Quels sont tes prochains grands rendez-vous avec Peugeot Sport ?

Le prochain grand rendez-vous est la 8eme manche du WorldRX qui se déroule à Loheac en France, début septembre.

Que faites-vous en dehors des courses ?

En dehors des courses, il y a toujours de quoi faire, que ce soit pour réviser les voitures ou préparer les séances à venir.

Nicolas Radet : Pilote

Tu es également pilote de rallye amateur. Peux tu nous en dire un peu plus ?

Oui, effectivement à côté de cela, j’essaie de trouver quelques week-end de libre pour pouvoir rouler en rallye, ce qui n’est pas toujours facile. J’ai commencé à rouler lors de mes 19 ans sur une Clio Rs que j’avais entièrement faite avec l’aide de mon père. Après quatre petites saisons avec celle ci, j’ai décidé de passer sur une C2 R2 Max. J’ai fait deux saisons et notamment une grosse en 2016 (11 rallyes) où je me suis qualifié pour la finale des rallyes.

Après cette grosse saison, j’ai décidé de la vendre pour passer sur une Peugeot 208 R2 bien plus récente mais toujours dans la catégorie R2. Cela m’a permis en 2017 de faire deux manches du Championnat de France (Limousin et Var) et de me qualifier de nouveau pour la finale.

Pour cette saison 2018, je ferai beaucoup moins de rallye mais avec un programme de 3 ou 4 rallyes en championnat de France et peut être une manche terre qui est au programme mais qui dépendra du budget et de mon emploi du temps. Je suis actuellement à ma huitième saison avec 41 départs à mon actif.

Quel est ton meilleur souvenir : comme pilote ?

Je n’en ai pas un précisément en tête. En général tous les rallyes me laisse un petit souvenir. La découverte du Championnat de France, ou mon dernier rallye par exemple où j’ai signé mon meilleur résultat.

Quelle est la suite de ton programme d’ici la fin d’année ?

Pour la suite du programme, ce sera le Rallye du Pays Basque fin août et ensuite j’enchaînerai avec le Rallye Cœur de France, suivi soit du Terre de Cardabelles ou du Critérium des Cévennes, puis le Rallye du Var pour clôturer la saison.

Parlons argent à présent, si tu le veux bien. Combien te coute la participation à un rallye ? Et comment finances-tu cela ?

Tout dépend du rallye. Entre un régio et un Championnat de France, il y’a une grosse différence. Un régio peut coûter environ 1 000 euros le week-end. Un Championnat, je dirai entre 5 000 et 6 000 euros en étant raisonnable sur le nombre de pneus (ce qui coûte le plus chère aujourd’hui).

Pour financer tout cela, j’ai l’aide précieux de mes partenaires. Puis forcément le reste ce sera de ma poche. Puis quand le budget n’est pas réuni avant une épreuve, je ne prendrai pas le risque de la faire. Donc il y a  forcément des moments où on aimerait rouler plus souvent mais on est vite limité par le coup de la discipline.

Quels sont tes objectifs pour l’avenir ? Pour 2019 ? 2020 ?

Pour la suite donc 2019 et 2020 … c’est loin ça ! Je ne sais pas trop, même si l’idée de vendre la 208 me trotte dans la tête depuis quelque temps. Pour forcément acheter plus gros. Mais quoi ? Je ne sais pas trop.

Donc pour le moment, pour 2019, je pencherai pour une finale dans le Tarn avec une voiture que je commence à connaître. Et 2020 sur une nouvelle monture avec pourquoi pas 4 roues motrices.

Quelle est la voiture que tu rêves de piloter ? La course à laquelle tu rêves de participer ?

Actuellement la tendance est à la catégorie R5. Cela me tenterait bien de rouler avec, peu importe le modèle. Pour ce qui est du rallye, un Monte Carlo ou un Tour de Corse.

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite débuter en Rallye en 2018 ?

Pour la personne qui souhaite débuter, je lui conseille de ne pas griller les étapes et de commencer en bas (petite voiture, petit rallye) tout en montant les échelons petit à petit, en fonction du budget bien évidemment et du temps. Il ne suffit pas d’avoir une grosse voiture pour prendre du plaisir.

Un mot à ajouter ? Des personnes à remercier ? une anecdote, une petite blague ou un truc plus perso

Des personnes à remercier il y en a beaucoup, mais on va rester sur les personnes essentielles. Donc mon père qui est toujours là pour me soutenir et m’aider à trouver des partenaires. Le reste de ma famille qui me suit sur les courses. Je tiens à remercier tous mes co-pilotes. On en parle pas souvent mais le boulot qu’ils font est énorme. Le résultat que l’on obtient c’est grâce à eux aussi. Et bien sur tous mes partenaires. Sans leurs aides, je ne pourrais pas rouler.

Suivez Nicolas sur sa page facebook !

Nicolas Radet : Profession mécanicien Peugeot Sport et pilote amateur…
Nicolas Radet : Profession mécanicien Peugeot Sport et pilote amateur… photo (c) : Peugeot Sport

Restez connecté au site Pilote-de-Course.com, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2018 du Championnat de France des Rallyes et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1558 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

1 Rétrolien / Ping

  1. Rallye du Pays Basque 2018 - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.