Pas de sport auto avant septembre ?







Pas de sport auto avant septembre
Pas de sport auto avant septembre en France ? Photo (c) : Nicolas Millet

Pas de sport auto avant septembre en France ?

Après l’intervention du Premier Ministre, Edouard Philippe, devant l’Assemblée Nationale, mardi 28 avril 2020 à 15h, et avant le communiqué officiel de la Fédération Française de Sport Automobile (FFSA) qui prépare son Plan de reprise des activités liées au Sport Automobile, quelles scénarios de reprise pouvons nous imaginer pour notre sport favoris, en pleine période de confinement liée à la pandémie de coronavirus (Covid-19) ?

Pas de rallye, cote et slalom avant septembre ?

header-advert

Plusieurs éléments plaident en faveur d’une reprise pour début septembre, et malheureusement pas avant, pour les épreuves disputées sur la voie publique comme le rallye, la course de cote ou le slalom. Le Premier Ministre a ainsi expliqué :

il ne sera pas possible de « pratiquer du sport dans des lieux couverts, ni des sports collectifs ou de contacts ».

De plus, il a précisé qu’aucun grand rassemblement (nécessitant une autorisation en préfecture) ne pourra se tenir avant le mois de septembre.

« les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront donc limités à 10 personnes ».

Difficile dans ces conditions d’imaginer le déroulement d’un rallye avant début septembre.

Réouverture possible des circuits

On peut imaginer la réouverture de certains circuits dès le 11 mai. Mais pour ce faire, le circuit devra certainement mettre en place des mesures afin de respecter la distanciation sociale, les gestes barrières et les différentes consignes de sécurités (pas plus de 10 personnes, etc…).

« Il sera possible, les beaux jours aidant, de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air, en dépassant évidemment la barrière actuelle du km et en respectant les règles de distanciation sociale. Il ne sera possible, ni de pratiquer du sport dans des lieux couverts, ni des sports collectifs ou de contacts. »

Aux vues de ces éléments on peut imaginer la réouverture de certains circuits et la reprise d’une activité de type roulage, essais, voir loisir en très petit comité. De quoi relancer économiquement ces structures, en souffrance économiquement depuis le début du confinement. Par contre, difficile d’envisager à ce jour la reprise de compétition automobile, même à huis-clos, en France sur circuit, avant septembre.

Limitation des déplacements à 100 km

A partir du 11 mai, il sera à nouveau possible de circuler librement sans attestation, sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile. Ces derniers restant possibles pour motif impérieux, familial ou professionnel. Dans ces conditions, il semble difficile pour un organisateur d’épreuve de prendre le risque d’accepter la venue de concurrents habitant à plus de 100 km de la manifestation sportive dont il a la responsabilité. Sans oublier les commissaires de course, de route et officiels qui font aussi de longs déplacements pour se rendre sur les épreuves.

Déconfinement différencié selon les départements

Un dernier éléments vient s’ajouter aux précédents. En effet, à compter du jeudi 30 avril, les autorités sanitaires françaises présenteront un point de situation sur la circulation du virus, département par département. En rouge, les départements fortement touchés et en vert les départements plutôt épargnés. Le déconfinement sera ainsi différencié en fonction de la situation dans chaque départements. Dans le cadre d’un Championnat de France ou d’une Coupe de France, d’épreuves régionales ou nationales, comment mettre dans ces conditions sur un même pied d’égalité tout les concurrents ?

Un argument supplémentaire venant hélas jouer en faveur d’une reprise tardive (pas avant septembre) du sport auto en France. Courage à toutes et tous durant cette période difficile.


Tu aimes le sport auto ? Tu vas aimer notre  boutique : PilotedeCourse.shop !


Restez connecté au site PilotedeCourse.com, à sa boutique, sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2020 du Championnat de France des Rallyes et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 2170 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

2 Commentaires

  1. Pourquoi parler de début septembre quand les autorités parlent de ces mesures jusqu’au 2 juin ? Votre vision est très pessimiste. Le premier ministre a parlé d’une reprise à partir de septembre pour les grand événement de plus de 5000 personnes. Aujourd’hui, un rallye attire environ 1000 personnes et il n’y a pas de vente de billet donc le rallye n’est pas impliqué par cette mesure de début septembre, ni même les courses sur circuit à huis clos.

    On imagine un déconfinement progressive, ce qui veut dire que ces mesures vont évoluer à partir du 2 juin, ce qui permet de prévoir des épreuves à partir de Juillet de manière totalement réaliste.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire Ben. Notre vision nous semble neutre. Un scénario optimisme serait une reprise en juillet en raison d’un déconfinement optimum en mai et juin et un recul significatif de l’épidémie de Covid-19. Un recul qui rendrait alors caduque une des décisions clefs annoncée hier (mardi 29/04) : « aucun grand rassemblement (nécessitant une autorisation en préfecture) ne pourra se tenir avant le mois de septembre ». Il existe également un troisième scénario avec un nouveau confinement en raison d’un retour de la pandémie suite au déconfinement qui repousserait la reprise à… début 2021. Voila pourquoi nous trouvons notre positon assez neutre. Notre souhait est de reprendre le plus tôt possible, certainement comme vous. Mais nous devons rester neutre. Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.