Johnny Hallyday : au revoir Pilote …







Johnny Hallyday : au revoir Pilote
Johnny Hallyday : au revoir Pilote

Johnny Hallyday : au revoir Pilote de course …

La nouvelle est tombée ce matin. Johnny Hallyday, l’idole des jeunes, enfin surtout de nos grands frères, parents ou grand-parents, est décédé à 74 ans d’un cancer du poumon. Il faut dire qu’il avait un faible pour les Gitanes (les cigarettes …) notre Johnny national, mais aussi pour le rock, le cinéma, le sport auto et la moto.

Je dois avouer que j’ai été surpris ce matin. En effet, sur Instagram, lorsque j’ai tapé Johnny, on m’a proposé plus de Johnny Depp (1 695 471 publications) que de Johnny Hallyday (30 551). Ne retenez pas ces chiffres, ils sont déjà obsolètes et lorsque une personne décède, cela a tendance à faire légèrement monter sa cote de popularité … à titre posthume.

Mais loin de ces chiffres, c’est du pilote et du passionné de voiture et de moto en général qu’il est question ici.

Les Mustang et l’Amérique

Johnny, pour nous, c’était surtout l’Amérique, la Californie, les Harley et les belles muscle cars. C’est d’ailleurs en Ford Mustang qu’il a essayé d’allumer le feu en 1967 lors du Rallye Monte-Carlo (disqualifié suite à des problèmes de pneumatiques) ou encore à Monthléry en 1972, toujours en Mustang. Ou les essais en Porsche Almeras. Mais il ne devait pas aimer le froid. Et la Californie c’est quand même bien mieux niveau climat, surtout l’hiver. On peut s’adonner aux joies des Hot Road ou des bonnes grosses Harley …

Johnny Hallyday : au revoir Pilote
Johnny Hallyday : au revoir Pilote

Le Dakar 2002

Et puis il y a eu l’aventure du Dakar. Le Dakar 2002, le Dakar presque à l’ancienne, le Dakar africain. L’ami René Metge (vainqueur de l’épreuve en 1981, 1984 et 1986) comme mentor, copilote, et homme à tout faire. Un bon Nissan Terrano sorti de chez l’excellent Dessoude et une préparation soignée au Rallye de Tunisie puis au Rallye du Maroc (où il finit 21ème) et voilà une nouvelle page à écrire.

Johnny a alors 58 ans et, si il est au sommet de son art musical, il souhaite simplement vivre le Dakar comme monsieur tout le monde. Comme l’équipage #245. Un parmi tant d’autres. Avec quelques petits privilèges tout de même (certains diront qu’il dormait plus à l’hôtel que dans son duvet au bivouac) et un hélicoptère omniprésent pour filmer les mésaventures de l’idole.

Beaucoup ne retiendront que cette phrase : « Tu te rends compte, si on n’avait pas perdu une heure et quart, on serait arrivés il y a une heure et quart. ». C’est tellement plus facile de se moquer, assis confortablement dans son canapé. Et pourtant, il l’aura vécu son Dakar notre Johnny. Poignet foulé, galères, ensablements, arrivées à l’aurore … Mais il l’a fait, il est arrivé au bout. Comme il est arrivé au bout de sa vie, à 74 ans, à une époque ou les rockeurs avaient du mal à passer la barrière des 25 ans.

Adieu l’artiste. Continue de nous donner l’envie. L’envie d’avoir envie.

Restez connecté au site PILOTE-DE-COURSE.COM, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram ainsi que son compte twitter afin de suivre le Dakar 2018 et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1203 Articles

Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d’autres … ainsi que du spectacle et du Fun à l’américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*