Chronique de pilote : Paulu Battistu Halter au Rallye Portivechju 2018 !







Paulu Battistu Halter au Rallye Portivechju 2018
Paulu Battistu Halter au Rallye Portivechju 2018. Photo (c) : FX Serafino

Chronique de pilote : Paulu Battistu Halter au Rallye Portivechju Sud Corse 2018 …

Afin de vous faire vivre plus intensément votre sport favoris, le rallye, retrouvez la chroniques d’après course de Paulu Battistu Halter.

Paulu-Battistu nous fait partager son expérience dans un style très naturel et inimitable suite à sa participation au Rallye Portivechju Sud Corse 2018. C’est lui qui s’exprime (dans le « je ») ci-dessous.

Paulu Battistu Halter : « 30 points dans le panier »

Course à la Finale de la Coupe de France des Rallyes 2018 – Épisode 2

« C’est vrai qu’après l’Épisode 1, la victoire scratch en septembre à Firminy avec la Fiesta R5 et les 40 unités récoltées, la suite s’était plutôt mal goupillée : des petites galères personnelles qui m’ont pourri la vie et fait passer les rallyes un peu au second plan, suivies juste avant les fêtes d’une très moche double fracture du bras. Autant dire que ça se présentait plutôt mal pour ramasser des points cet hiver, sachant qu’il était hors de question d’envisager de rouler jusqu’à fin mars selon les spécialistes 🤕

Et puis, rater le rallye à domicile, ça m’a semblé psychologiquement trop difficile, sinon j’allais devoir , comme en 2016, repartir en bringue, loin, pendant 3 jours. Il fallait tenter le coup, quitte a se garer au bord de la route si, vraiment, ça devenait insoutenable et/ou dangereux. Comme d’habitude (et comme tous les jours aussi), petit coup de fil de dernière minute à Mike Coudert pour affréter une caisse. La Clio R3 de l’an dernier ayant été concassée en septembre, notre choix se porte sur une autre Clio fraîchement débarquée dans les ateliers Carsyst’m Racing. Engagement et licences à la bourre, ma compagne et copilote, alias Saucisse, alias Stella Azara-Mariani, étant évidemment déjà sur place, on décide de se lancer relativement dans l’inconnu sur ce Rallye de Porto-Vecchio 2018.

Premier verdict après les essais du vendredi : on aura un peu de réglages à faire sur la voiture, configurée pour des parcours sinueux et donc assez survireuse, mais surtout je commence déjà à galérer avec mon bras et le maniement de la boite particulièrement ferme de la R3. Il m’est très difficile et douloureux de rétrograder en seconde et impossible pour la première. Pas optimal, mais les chronos ne sont pas trop longs et les épingles sont rares, on peut espérer 🤞

Premier jour de course, la Clio aux couleurs du Patio Porto-Vecchio, de Balesi Team Wash, de Figari Parking et de Pilote-de-Course.com va pouvoir en découdre.
Double ration de Doliprane, et ça commence bien : meilleur temps des deux roues motrices et donc de la classe dans la première courte spéciale 💪
Mais grosse erreur au CH de départ de l’ES2 lorsque l’on décide de baisser énormément les pressions des pneus que j’avais bien pris soin de garder en méga fusion en liaison. On se mange un long arrêt de course et on part très sous-gonflé sans le savoir. Voiture inconduisible avec zéro grip, on se fait d’énormes frayeurs et on se prend une « p*tain » de valise en réalisant un 24ème temps moisi. On comprend en observant qu’il y avait 1,5 bars par roue en sortie de spéciale, mais c’est trop tard, on en a laissé une tonne et il va falloir cravacher dimanche pour recoller dans la classe.

Grosse deuxième journée, 6 ES au programme, dont la redoutable Palavese-Muratello à faire trois fois, magnifique mais exigeante. Physiquement, je commence à être très sérieusement entamé par les essais du vendredi et par la première étape, il me devient vraiment difficile de tenir la voiture sur la route, et chaque rétrogradage est un calvaire. Mais les nouveaux réglages d’amortisseurs me conviennent mieux, on va pouvoir quand même un peu remonter. On limite la casse dans la longue, et on attaque dans la courte. Stratégie payante : avec 5 scratchs en R3 sur 8 possibles, on remporte la classe R3 ici pour la 2ème année consécutive et on met les 30 points dans le panier !!! 🏆 🥇 🍾

Au final, un super week-end à domicile qui se termine bien malgré un stress intense, et qui m’aura permis de retrouver ma fabuleuse équipe Carsyst’m Racing et mes amis des rallyes en Corse. Outre mon frère roannais le beau Mike qui m’arrange toujours des coups d’enfer, accompagné pour l’occasion par Paul le nouveau et Cyril Fournier le faux vosgien, il faut applaudir le retour éclair du Mexique de Lcsloc Dimitri Felices qui a traversé le Monde via 1000 vols sans dormir pour venir superviser la voiture, le mec c’est le James Bond espagnol 💥 💥 💥

On peut aussi souligner les belles performances vues ces 2 jours. Celle de Youness Elkadaoui, une troisième victoire ici malgré la résistance de Jonathan Paccini, c’est très fort 👏 👏 👏
Olivier Capanaccia et Yoann Raffaelli auront aussi été impressionnants avec la 208, grosse grosse attaque, des chronos de folie et un beau match en R2 💪
Enfin, et même si par malchance ça n’a pas été au bout, les Clio boys & girls du JRT Compétition Michael Meloni /Rosalinda Colonna CesarietJean Phi Quilichini /Camille Triquoire auront encore marqué la course et les esprits par des perfs énormes 👍 👍 👍

Carsyst’m Racing avait été également aligné la DS3 R3 pour un équipage porto-vecchiais débutant, en l’occurrence Jean Paul Tichadou et le beau Gob alias Anthony Rossi. Ils ont pris la cinquième spéciale pour une étape du Dakar, escaladant un talus et déclenchant 2 incendies dans le maquis et dans la voiture. Sortis du trou par la bonne volonté et les sangles des spectateurs, ils laissent 15 minutes et la moitié de l’arrière de la DS, et finissent donc bons derniers au général 😂 Ça aurait pu faire un beau sujet de prise en main et des insultes à vie par toute la ville, mais les chronos très intéressants signés en fin de rallye, dont un onzième temps scratch, peuvent laisser augurer que lorsqu’ils seront moins autistes, ça fera des résultats sympas 🏅

On n’oublie évidemment pas mon poulain Anthony Finidori, avec qui nous faisions assistance commune et qui nous a filé un gentil coup main durant ces trois jours. Il mettait pour la première fois sa 106 N2 en location via sa toute jeune structure AF Concept, et la voiture rentre au parc d’arrivée sans aucun pépin, bravo ma poule 👌

Merci encore à toutes celles et tous ceux qui nous ont filmé ou photographié, c’est vraiment top de récupérer des souvenirs à chaque fois 😊 😊 😊

Maintenant, il s’agit de vraiment bosser un maximum la rééducation, parce que le bras vert fluo pendant et après les rallyes, ça ne va pas le faire. Si Dieu veut, on devrait revenir fin mars sur le continent avec une condition physique toute neuve, et de nouvelles aventures à base d’amour et de chaleur humaine avec Carsyst’m Racing »

Classement complet du Rallye en Page 2

Restez connecté au site PILOTE-DE-COURSE.COM, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2018 de la Coupe de France des Rallyes et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1578 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.