Bonato : « nous sommes chauds »







Bonato : "nous sommes chauds"
Bonato : "nous sommes chauds". (c) : Y.B.

Monte-Carlo 2018 – Bonato : « nous sommes chauds »

Yoann Bonato sera bien présent sur le Rallye Monte-Carlo 2018. Mais, alors qu’on l’annonçait sur une hypothétique Peugeot 208 R5, c’est sur « sa petite soeur » – une 208 R2 toujours en provenance de CHL Sport Auto – que le pilote des 2 Alpes débutera sa saison.

On pourrait imaginer une pointe de déception du côté du Champion de France en titre. Ce à quoi Yoann Bonato répond :

Contrairement à ce que tout le monde pourrait penser, nous sommes ravis d’être au départ du Monte-Carlo avec une 208 R2 CHL Sport Auto. Pour une multitude de raisons. Déjà, nous ne devions pas rouler et il faudrait être fou de ne pas être content de disputer un rallye comme le Monte-Carlo ! Cela reste un rêve chaque année.

De plus, nous allons retrouver plus tôt que prévu l’équipe CHL Sport Auto avec laquelle nous avons vécu de si belles choses depuis trois ans. Et pour finir, même si ce n’est pas une ‘R5’, la 208 R2 nous permettra avec Benjamin de garder le rythme de la compétition et surtout de continuer à prendre de l’expérience en mondial. Ce ne sera que mon quatrième Monte-Carlo sachant que sur deux d’entre eux, je n’ai effectué que la première spéciale …

En attendant le programme 2018

Si leur programme officiel n’est pas encore annoncé, une chose semble certaine à ce jour, Yoann et son copilote Benjamin seront bien présent en Championnat de France des Rallyes Asphalte 2018 au volant de la toute nouvelle Citroën C3 R5 :

Si nous espérons vous présenter très prochainement notre programme 2018, qui sera articulé autour de la nouvelle Citroën C3 R5 et avec CHL Sport Auto bien entendu, avant cela, nous allons nous concentrer sur le ‘Monte-Carlo’. Avec Benjamin et l’équipe, nous restons des compétiteurs et nous y allons pour faire bonne figure.

Une ré-adaptation rapide

Désormais habitué à piloter des 4 roues motrices (Peugeot 208 R5, DS3 R5, Citroën C3 R5) Yoann Bonato va devoir se ré-adapter aux deux roues motrices. Ce qui semble lui poser aucun problème. Il faut reconnaitre que le comportement de la petite lionne (208 R2) est réputé pour « tenir la route » :

Il va nous falloir un temps d’adaptation pour revenir à la ‘2 Roues Motrices’ après trois ans de ‘4 roues’. Mais les essais que nous avons fait jeudi dernier m’ont clairement rassuré. J’ai été bluffé par le châssis de la 208. Ensuite, il faudra composer avec les conditions météorologiques qui s’annoncent dignes d’un grand ‘Monte-Carlo’ et qui ne nous permettent pas de dégager un ou plusieurs favoris avant le rallye. S’il y a bien une épreuve imprévisible, c’est celle là, où nous allons passer notre temps à prier pour avoir les bons pneus Michelin sur la voiture !

La seule chose que je peux vous dire, c’est que nous sommes ‘chauds’ avec Benjamin après une semaine intense entre les essais de la Citroën C3 R5 en Corse, de la 208 R2 et même d’une voiture du Trophée Andros pour le magazine Echappement !

Restez connecté à PILOTE-DE-COURSE.COM afin de suivre la saison 2018 du FIA World Rally Championship et retrouvez le calendrier complet des Rallyes sur votre site préféré. Des vidéos et des lives sur notre page Facebook, notre compte Instagram, notre compte twitter et notre chaine YouTube 🙂






A propos Jean-Michel Marcelin 1379 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*