Todeschini : « reculer pour mieux sauter »







Todeschini : « reculer pour mieux sauter »
Todeschini : « reculer pour mieux sauter ». Photo (c) : Bastien Roux

Antibes 2018 – Chronique de Flo Todeschini : « parfois il faut savoir reculer pour mieux sauter »

Véritable révélation de la finale de la Coupe de France des Rallyes 2017, Florent Todeschini s’engage cette année en Championnat de France des Rallyes Junior. Une première pour le suppléant de l’opération Rallye Jeunes qui doit mener de front études, recherche de partenaires et découverte d’une formule de promotion.

Suivez la chronique de Florent Todeschini alias Todesk’, après chacun de ses rallyes, sur votre site préféré : Pilote-de-Course.com 😉

La Chronique de Flo Todeschini

Salut Florent, comment vas-tu après le Rallye Antibes 2018 et ton abandon le dimanche matin ? L’embrayage alors ?

Salut Jean Mi, je vais bien, forcément déçu de l’issue de ce Rallye d’Antibes où j’espérai vraiment me battre tout au long du week-end pour les places de tête après un Touquet hasardeux. Mais la malchance et la mécanique en ont décidé autrement. L’embrayage a commencé à patiner après 500 mètres dans le Turini, une spéciale que j’affectionne car j’ai déjà pu y mettre les roues l’année dernière, mais bon c’est le rallye !

Une belle bagarre à 4 avec Fotia, Franceschi et Fourmaux jusqu’à l’ES5. Tu peux nous en dire plus sur ce deuxième passage dans le Col de Bleine qui a causé bien des difficultés à bcp de concurrents ?

Oui en effet le rallye avait plutôt bien commencé puisque, malgré un mauvais choix de pneus, nous étions dans le coup avec Floriane après la première boucle. J’ai mis quelques kilomètres au volant avant d’être sur un bon rythme, mais mon manque de roulage s’est fait ressentir par moment où je commets des petites erreurs qui font qu’à l’arrivée c’est plusieurs secondes d’envolées face aux deux locaux et Adrien.

Puis est arrivé cette fameuse ES5 … Déjà, le fait de m’être planté sur mon choix de pneus le matin, cela m’a handicapé pour l’après midi où je me retrouve avec des pneus durs sur une route mouillée et un peu de pluie qui continue de tomber. Mais malgré ça, je pense que j’étais dans le rythme de devant, jusqu’au moment où, dans une corde, le flan intérieur du pneu avant droit a dû un peu trop frotté sur le bord de la route et c’est la crevaison … Par manque d’expérience je m’arrête dans le pire endroit possible, et je dois même remonter dans la voiture pour la déplacer afin de pouvoir la lever : une catastrophe et 4 minutes qui s’envolent. Je repars quand même le couteau entre les dents avant de me faire surprendre sur un freinage 200 mètres plus loin … Effectivement j’ai oublié que je venais de changer un pneu neuf et chaud mais crevé, contre un pneu mort et froid. On frôle la correctionnelle et encore des dizaines de secondes envolées dans une manoeuvre.

Floriane a réussi à me remettre les idées en place pour la suite. C’est dans ces moments là que le copilote intervient mentalement. Je ne me laisse pas abattre mais le panachage de pneus dans l’ES6 ne me permet pas d’attaquer : dans les droites l’auto sous vire et dans les gauches elle survire. Encore une erreur par manque d’expérience lors d’un changement entre les deux spéciales … Une après midi difficile dans laquelle nous perdons toute chance de bien figurer. Mais on ne se laisse pas abattre pour le lendemain où on réalise le 2ème temps du Junior avant notre abandon qui clôture notre rallye.

Maintenant que tu as prouvé que tu pouvais aller aussi vite que le trio de devant, quelles sont tes prochains objectifs ? Et financièrement as tu pu boucler la prochaine épreuve dans les Vosges ? 

L’objectif aurait été de viser le podium voir mieux au Vosgien, maintenant que je m’en sentais capable après un temps d’adaptation. Mais malheureusement je ne serai pas présent au Vosgien, ni sur les futures manches du CFR Junior. J’ai décidé de mettre un terme à ma participation à ce championnat pour cette année car je n’ai pas le budget pour être au départ de chaque rallye dans de bonnes conditions. L’abandon d’Antibes y est pour beaucoup puisque je n’ai pas touché de prime, et je comptais là dessus pour continuer.

C’est pour moi une déception et un échec dont il faut tirer du positif et des points sur lesquels travailler en course comme en dehors. On va maintenant se re pencher sous la Saxo pour la remettre en route afin de mettre au point un programme pour la suite de l’année.

Je tiens à remercier la FFSA qui m’a mit le pied à l’étrier dans cette compétition grâce à la sélection Rallye Jeunes, mon équipe LTB Motor qui croit en moi, mes sponsors, mes amis, mon copilote Yannick Roche qui m’a beaucoup apporté grâce à son expérience lors du Touquet, et surtout à ma famille et Floriane pour tout ce qu’ils ont fait pour moi afin de vivre cette aventure.

C’est la vie, parfois il faut savoir reculer pour mieux sauter.

Restez connecté au site PILOTE-DE-COURSE.COM, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2018 du CFR Junior et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.






A propos Jean-Michel Marcelin 1460 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

1 Rétrolien / Ping

  1. Liste des engagés Rallye Vosgien 2018 - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.