Le Pays Basque vu sous un autre angle







Pays Basque
Rallye du Pays Basque 2014 - Photo : Steeve Marty

Rallye du Pays Basque 2014

Un résumé du rallye du Pays Basque 2014, vu par le petit trou de la lorgnette de Steeve Marty, speaker sur l’épreuve depuis quelques années. Si vous ne connaissez pas Steeve, voici une brève présentation. Steeve c’est 30 ans de passion, une bible vivante du Sport Automobile. Il a suivi les traces de son père Michel (en son temps : président du Club Peugeot Sport Toulouse, Organisateur du Rallye de Cadours, co-pilote, mécanicien Ferrari, etc. …) et a débuté en 2000 sur une 205 GTI en Groupe N. Il s’est ensuite tourné vers la 106 rallye  (1.6 Groupe N puis F2000) avant de faire l’acquisition de la 106 S16 Groupe A (en version « Coupe ») de Marc Piagno. Avec cette auto il a participé au Championnat de France des rallyes 2004, avec un reportage sur Sport+ en marge de chaque résumé d’épreuve sur la chaine câblée. Aujourd’hui Steeve vit sa passion à travers diverses activités, comme l’assistance technique des copains, la participation à l’organisation de rallye ou aux nouveaux systèmes de chronométrage (il était cette année en Côte d’Ivoire pour le Rallye Bandama). Mais là où Steeve peut vraiment mettre à profit tout son savoir, c’est derrière un micro, à l’image du regretté Patrice Truel. Steeve, c’est un garçon entier, avec sa gouaille et son franc parlé qui ne laisse jamais indifférent. Voyons s’il est aussi bon à l’écrit qu’à l’oral. Allez c’est parti …

Rallye du Pays Basque 2014 Steeve Marty
Rallye du Pays Basque 2014 : Steeve Marty. Crédit : Ch. Duigou

 

– Pilote de Course :  «  Alors Steeve, ce rallye du Pays Basque 2014, c’était comment ? Bien ? « 

– Steeve Marty : « Beaucoup de nouveautés, en fait, pour cette 23eme édition du rallye du Pays Basque. Tout d’abord du changement dans l’équipe d’organisation avec l’arrivée de jeunes motivés et le retour d’Alain Baluto en “chef”. Et puis un gros changement dans la formule puisque le rallye passe sur une seule et longue journée de course (4 boucles de 3 spéciales), ce qui semble-t-il a plu puisque du côté des modernes le nombre d’engagés est sensiblement le même pendant que du côté des VHC et VHRS c’est en augmentation.

Le RDV est pris et c’est donc jeudi et vendredi que tout le monde arrive du coté de Hasparren pour les reconnaissances et les vérifications. Tout se passe bien. Sous une météo très basque, nos amis de Mastertech installent le podium en même temps que les assistances découvrent le parc d’assistance bien équipés de leurs K-way. En espérant que les prévisions des locaux soient bonnes : pas de pluie le samedi !

Samedi matin tout le monde se lève en scrutant le ciel qui est très gris. Tout le monde est a l’affut de la moindre goute. Pour nous pas de problème le podium est couvert et c’est donc au sec que nous lançons la journée avec mon acolyte Philippe. Les VHC s’élanceront en premier à 9h30 avec deux grands favoris, Franck Morel (vainqueur sortant) et JP Levasseur (ancien vainqueur de la coupe de France). Puis dans la foulé ce sera au tour des modernes avec trois favoris, André Jezequel (triple vainqueur) et Bruno Longepé tout deux sur 207 S2000 ainsi que Christophe Duigou, le local, avec sa Mitsu evo 9 groupe A. Les VHRS fermeront la marche. »

– Pilote de Course :  « Et la course ? En VHC pour commencer, puisque ce sont eux qui ouvraient »

– Steeve Marty : « Du côté des VHC Morel démarre très fort et compte déjà 25 sec d’avance après deux es, jusqu’au 1er coup de théâtre dans l’es3, la fameuse es de Pascoenea, ou JP Levasseur part à la faute et abandonne, mais ou le leader fait lui aussi une faute suite à un pb mécanique. Il rentre en leader au parc de fin de 1ere étape avec 43 sec d’avance sur Abadie, Rançon est à 48 sec, mais doit réparer, ce qui est fait dès le départ de la 2eme étape. Mais là, 2eme coup de théâtre, une rotule de commande d’accélérateur se déboite sur la Porsche du leader dès la sortie d’Hasparren, bilan 8min de retard au départ de l’es4 et donc 1min 20 de pénalité. A partir de ce moment, plus personne nous pourra suivre le rythme de la Porsche 911 groupe 4 de Franck Morel et Nicolas Forlin qui remporte le Rallye du Pays Basque VHC pour la 2eme fois consécutive devant Laurent Abadie et Maylis Fernandez qui finissent à 1 min 45 eux aussi sur une 911. Philippe Ancelin et Laurent Lachaize complètent le podium avec la Sumbeam. « 

Porsche Morel Pays Basque
Porsche 911 F. Morel Pays Basque 2014 – Photo : Steeve Marty

– Pilote de Course :  « Et en moderne ? »

– Steeve Marty : « Pour le rallye moderne : la guerre est lancée dès le 1er chrono, Longépé, Jezequel et Duigou se tiennent en 1.6 sec, Dupouy est a 4 sec, Toutouyoute à 8. Dans l’es 2, Jezequel est 1.6 sec devant Longépé, 2.4 sec sur Duigou et 7 sec sur Dupouy. Dans l’es 3 c’est encore pire, Longépé est 0.8 devant Dupouy (n’en déplaise à certaines mauvaises langues), Jezequel est à 0.9 et Duigou est à 4 sec malgré un tout droit avec marche arrière.

Au reclassement de Hasparren tout le monde s’accorde à dire que la bagarre est superbe. Longépé mène avec 0.3 sec d’avance sur Jézéquel, 6.1 sec sur Duigou, 10.3 sur Dupouy. Derrière le trou est fait, Orillac (qui a crevé) est à 1min 03. Mais entre lui et Lembeye, qui est 9eme, il n’y a que 7 sec … 

Rebelote dès l’es 3 mais 1er coup de théâtre, Duigou perd 4 m 30 sur une crevaison et abandonne après la casse d’un cardan dans l’es 4 qui verra le 2eme coup de théâtre, Jezequel crève et perd 30 sec avant de remporter l’es 5. A mi- rallye Longépé mène avec 17 sec d’avance sur Dupouy et 22 sec sur Jezequel. Derrière Lacouture est passé devant Orillac et Toutouyoute, Lembeye est 7eme à 11sec de Lacouture.

Le sort semble avoir décidé de ne plus jouer son rôle en se début de 3eme tours, lorsque finalement Jézéquel crève dans l’es 8 et lâche 30 sec supplémentaire et ses chances de victoire. On se dit alors que Longépé est parti pour gagner mais dans l’es 9 c’est a son tour d’être touché par une crevaison. Bilan 5min40 de perdu ainsi que toutes chance de victoire. C’est donc Dupouy qui se retrouve en tête à 3 es (de nuit) du but.

Au départ de cette dernière boucle, Dupouy a 30 sec d’avance sur Jezequel (qui ne veut pas lâcher). Derrière eux Lacouture, Orillac et Toutouyoute se tiennent en 12 sec, Lembeye a abandonné. Jezequel signe bien deux temps scratch dans cette dernière boucle mais Yohan Dupouy assure sa première victoire en national en signant celui de Pascoenea. Yannick Lacouture complète le podium de cette 23eme édition.

Le rallye se termine le dimanche matin à la remise des prix dans une ambiance de Féria.« 

Pilote de course : « Un coup de coeur ? »

Steeve Marty : « Mon coup de cœur du we va à l’équipage Catalan Xavier Domenech et Oscar Bonavente qui en plus de sortir une magnifique BMW M3, ont mis une ambiance extraordinaire lors de leurs passages sur le podium ainsi qu’à la remise des prix.

RDV en 2015 ! « 

Pilote de course : « Un grand merci à toi, Steeve »

BMW M3 Rallye du Pays Basque 2014 : Xavier Domenech
Rallye du Pays Basque 2014 : BMW M3 Xavier Domenech – Crédit : Facebook Xavier Domenech

En bonus : embarquez avec le vainqueur de l’épreuve

Découvrez les routes basques à bord de la 306 de l’équipage Yohan Dupouy / Sylvain Coutarel, vainqueur de l’édition 2014 du Rallye. Il s’agit de l’Épreuve Spéciale n°8 (ES 8), nommée Hélette, qui fait 5,3 kms , parcourue par l’équipage en 3 min 23.2

 

Crédit vidéo : Yogan33

Retrouvez le classement complet de l’édition 2014 du rallye du Pays Basque (sur le site FFSA.org)

Parc fermé Rallye du Pays Basque
Vue du parc fermé Rallye du Pays Basque – Photo : Steeve Marty

Alors ? charmé par le Pays Basque ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer






A propos Jean-Michel Marcelin 1196 Articles

Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d’autres … ainsi que du spectacle et du Fun à l’américaine.

6 Commentaires

  1. Steeve a eta nouri au bruut des voitures de rallye
    Il doit beaucoup a ses parents son papa cite dans l article sans oublier sa maman commissaire technique son frere Arnaud copilote durant 3 ans qu il dst important de ne pas oublier

    • Oui tout à fait. Ce sera l’occasion de faire un gros plan (article plus complet) sur Steeve à l’occasion.
      Merci 😉

  2. Génial ce résumé!
    Et Merci a Steeve pour ses animations sur les podiums! Un mot pour tout le monde, au courant de tout, il fait vivre la course: bref, du vrai beau boulot de speaker!!
    Yo

    • Merci Yo pour ce petit mot et encore bravo à toi et à ton équipe (Écurie Montesquieu) pour ta victoire, le WE dernier, sur les routes du Pays Basque. Tout y était : vitesse, régularité, maitrise, mental. Il fallait bien ça pour gagner face à une concurrence de premier plan. Bravo également pour la préparation et la mise au point de ta 306 F2000-14. Tu nous as régalé 😉

  3. Je viens de découvrir « Pilote de course » !!… et …. « Jean-Mi » !… (que je connais peut-être ….)
    Steeve, je connaissais déjà, et son « bagou » aussi !…

    Merci Jean-Mi d’avoir mis le lien sur un message de RF; je reviendrai.

    A bientôt.
    Yan.

3 Rétroliens / Pings

  1. Rallye du Frontonnais 2015 - Pilote de Course
  2. Rallye Sauveterre 2015 - Pilote de Course
  3. Rallye du Pays Basque 2015 - Pilote de Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*