Crash Kris Meeke Rallye Pologne 2015




Crash Meeke Rallye Pologne 2015

Crash Kris Meeke Rallye Pologne 2015 :

Crash Kris Meeke Rallye Pologne 2015  : en vidéo

Crédit vidéo : WRC.com

Crash Kris Meeke Rallye Pologne 2015 : en deux mots

Kris Meeke se souviendra certainement longtemps de ce jeudi 2 juillet 2015, jour de son 36ème anniversaire et de ses 6 tonneaux effectués le matin même de la course, lors de la séance d’essai officielle (shakedown) du 72ème Rallye de Pologne.

Alors que Sébastien Ogier (VW Polo R WRC) mène les débats, un peu comme à son habitude depuis le début de la saison, suivi à une demi seconde par l’ancien pilote de Formule 1 Robert Kubica (Ford Fiesta WRC) et ses deux coéquipiers chez Volkswagen, Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala, le pilote irlandais Kris Meeke s’élance pour son 5ème passage au volant de sa DS3 WRC. Il est alors 6ème à 1.1 secondes d’Ogier et seulement 2 dixièmes de la Hyundai i20 WRC de Thierry Neuville, cinquième. Cette hiérarchie n’a qu’une importance symbolique. En effet le classement du shakedown n’apporte aucun point. Elle permet de valider le bon comportement de l’auto et de confirmer les dernières options et réglages définis lors de séances d’essais privées effectuées en amont. Ceci dit elle est généralement représentative du type de route rencontré lors du rallye et il est de bon ton de faire un temps comme le précise Sébastien Ogier :

C’était une route vraiment rapide, avec peut-être cinq points de freinage seulement sur l’ensemble du parcours. C’est assez représentatif de l’épreuve. C’est un bon aperçu de la vitesse que l’on va retrouver tout le week-end

Hélas Kris Meeke part à la faute. Il s’en explique :

C’était à peine 100 mètres après le départ, dans un virage gauche à fond, à passer en quatrième. J’étais sur la trajectoire et la voiture a décollé avant de partir en tonneaux. Lors des précédents passages, j’étais passé à chaque fois à fond. Les ornières étaient certes plus profondes mais ça m’a pris par surprise. La voiture m’a échappé et a atterri sur le capot.

crash Kriss Meeke Rallye Pologne 2015
La DS3 WRC de Kriss Meeke après le crash. (Crédit : DR).

En général, dans ce type de situation, les commissaires techniques de la FIA analysent l’état de l’arceau. Si il n’est pas plié, les mécaniciens peuvent (essayer de) remonter l’auto. Et c’est ce que l’armée rouge de Citroën Racing c’est employée à réaliser durant l’après-midi. Le départ du rallye étant donné à 16 heures, Kris Meeke et Paul Nagle monte à pied sur le podium à l’occasion de la cérémonie de départ.

Didier Clément, ingénieur en chef au sein de Citroën Racing, a précisé :

Avec le nombre de tonneaux effectués, il est impressionnant que la voiture ne soit pas davantage endommagée. En fait, il n’y a pas grand chose de touché. L’arceau de sécurité est intact, ainsi que le châssis. En revanche, nous allons devoir changer l’aileron arrière, les portes, le bouclier avant, l’aileron aussi, le capot, des éléments de ce genre. À l’avant, nous allons aussi changer les radiateurs et faire quelques vérifications.

Beau boulot, bravo les gars.

Crash Kriss Meeke Rallye Pologne 2015
L’équipe Ciroën Racing en plein travail (Crédit : DR).

Pour suivre en live le Rallye de Pologne : WRC.com




A propos Jean-Michel Marcelin 1012 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*