Sarreaud : « Apprendre de ses erreurs parce qu’on en fait, c’est inévitable »




Valentin Sarreaud : "Apprendre de ses erreurs parce qu'on en fait, c'est inévitable"
Valentin Sarreaud : "Apprendre de ses erreurs parce qu'on en fait, c'est inévitable"

Dakar 2021 – Valentin Sarreaud : « Apprendre de ses erreurs parce qu’on en fait, c’est inévitable »

Valentin Sarreaud, jeune trentenaire, pompier professionnel à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard (30), n’a plus grand chose à prouver en rallye traditionnel au niveau national. Victoires scratch aussi bien en moderne qu’en VHC, copilote des meilleurs en formule de promotion, expérience en mondial notamment avec Julien Maurin ou Quentin Giordano, etc… il fait parti aujourd’hui des meilleurs.

header-advert

Est-ce pour cela qu’il a décidé de se diversifier en s’attaquant à une nouvelle catégorie : le Rallye-Raid ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre dans cet article. Mais avant cela, laissez nous vous planter le décor.

Après une première participation bien compliquée en 2019 lors du Dakar au Pérou, Valentin Sarreaud a décidé de remettre ça en 2021. Il rejoint ainsi Jean-Luc Pisson-Ceccaldi, un quinquagénaire Corse qui vit en Alsace. Ce dernier, passionné d’automobile depuis toujours, n’avait jamais passé le cap de la compétition. Une alerte cardiaque a complètement changé sa vision de la vie. Il a ainsi fait l’acquisition d’un Zephyr chez PH Sport et monté la structure JLT Racing afin de se lancer en Rallye-Raid. Le Zephyr est engagé dans la catégorie T3 (prototypes et véhicules légers) où le niveau est très élevé car composé essentiellement de la jeune garde du Rallye-Raid.

Ainsi, le duo Jean-Luc Pisson – Valentin Sarreaud a pris ses marques à l’occasion du Rallye d’Andalousie, début octobre 2020. L’occasion pour Valentin de « se caler » avec Jean-Luc et de se familiariser avec le nouveau système de road book électronique en vigueur sur le Dakar 2021. Maintenant que vous en savez plus, si nous laissions la parole à Valentin Sarreaud ? Allez, c’est parti !

Valentin Sarreaud et Jean-Luc Pisson
Valentin Sarreaud et Jean-Luc Pisson, prêts pour le Dakar. Photo © : DR

L’interview de Valentin Sarreaud avant le Dakar 2021

Bonjour Valentin, comment vas-tu ? Peux-tu nous dire où tu es actuellement ?

« Je suis en Arabie Saoudite, à Jeddah. En vue de ma seconde participation au Rallye Dakar. »

Peux tu nous parler de ta première participation ? Quelle préparation avant de partir ? Et comme s’est déroulée la course ?

« Ma première participation remonte à deux ans, au Pérou. J’étais associé à Mika Pisano au sein du Team SRT de Mathieu Serradori.

Au niveau préparation c’est principalement de la prépa physique et le travail sur les règlements, etc… 

Au niveau de la course, l’entente avec Mika et mon apprentissage de cette nouvelle discipline se sont très bien passés. Mais nous avons subi une multitude de soucis mécanique qui ont gâché notre course jusqu’à un abandon en fin d’épreuve. »

Mika Pisano et Valentin Sarreaud lors du Dakar 2019
Mika Pisano et Valentin Sarreaud lors du Dakar 2019. Photo © : DR

Et au niveau navigation ? Pas trop compliqué ? C’est très différent des rallyes traditionnels…

« Oui, bien sur, c’est compliqué mais pas insurmontable. C’est totalement différent des rallyes traditionnels, c’est un autre métier ; ça demande beaucoup plus de réflexion et de remise en question. »

Tu t’es formé auprès d’anciens ? Il existe une recette magique que tu peux partager ?

« Formé non, mais j’ai demandé des conseils à des copilotes expérimentés comme Xavier Panseri, Sébastien Delauney ou encore Danos Elena

Non, je ne pense pas qu’il y ait de recette miracle. Il faut être très méthodique et savoir apprendre de ses erreurs parce qu’on en fait, c’est inévitable. »

Comment se passe le retour à la vie normale après une telle aventure ?

« Je me souviens que j’ai mis un moment à décrocher du DAKAR. Je regardais beaucoup de vidéos et ne parlais que de ça…

Cette année, c’est le départ qui a été plus dur. Ce n’est pas facile de laisser la famille seule pendant 3 semaines. »

Quelles sont tes ambitions sur ce Dakar 2021, pour ta deuxième participation, la première en Arabie Saoudite ?

« La première, c’est de voir l’arrivée (comme tout le monde). Ensuite, de prendre un maximum d’expérience et de plaisir. Ça passe par de belles étapes sans faire de trop grosses erreurs. J’espère aussi comprendre encore pleins de subtilités de cette dicipline si spécifique. »

Et pour ta saison 2021 en rallye traditionnel ?

« J’ai des discutions en cours mais bien évidemment nous serons tous tributaire de la situation sanitaire. Pour le moment, il n’y a rien de vraiment avancé. Donc je préfère ne pas en parler. »

Valentin Sarreaud copilote de Jean-Seb Vigion 2020
Valentin Sarreaud copilote de Jean-Seb Vigion en 2020. Photo © : Bastien Roux

A quel âge as-tu commencé à t’intéresser au sport auto et d’où te vient cette passion ?

« J’ai toujours aimé le sport en général et la moto depuis tout petit. Mais c’est en 2006 que des copains de la caserne m’ont proposé de venir leur faire l’assistance sur les rallyes régionaux. C’est là où j’ai rencontré Laurent Schwartz (alias Armin ou Doctorfly) qui m’a proposé de devenir son copilote l’année suivante. »

Tu peux nous parler de l’ambiance chez PH sport ?

« Je les connais assez bien pour avoir pas mal roulé chez eux. C’est une super ambiance. On se sent très bien encadré. Je retrouve un peu la même ambiance qu’il peut y avoir à la caserne (il y a pleins de points communs). On sait rigoler et passer des bons moments. Mais quand il est question de bosser, on a à faire à de vrais professionnels. Rien n’est laissé au hasard. De toute façon pour être à un tel niveau, il n’y a pas de secret. Leur réputation les précède. »

Valentin Sarreaud : "Apprendre de ses erreurs parce qu'on en fait, c'est inévitable"
Valentin Sarreaud / PH Sport : « Rien n’est laissé au hasard. De toute façon pour être à un tel niveau, il y a pas de secret »

Pour conclure, fais nous rêver en nous parlant de la température que tu as actuellement, du soleil et des cocktails que tu sirotes au bord de la piscine…

« Et bien, il fait 30°. Par contre niveau cocktails c’est pas la folie. L’alcool étant interdit. J’en profite pour me remettre les règlements en tête. Faire un peu de sport et lire le livre de Stéphane Prévot (Sans détour). »

la lecture de Valentin Sarreaud
Les bonnes lectures de Valentin. Photo © : DR

Merci Valentin pour ce moment passé ensemble. Nous ne manquerons pas de suivre ta course. Notamment sur le site World Rally Stories qui diffuse quotidiennement tes aventures. Le Rallye Dakar 2021 est programmé du 3 au 15 janvier, sur 12 étapes, disputées pour la seconde année consécutive en Arabie Saoudite, sur  un parcours 100% inédit.

Bonus vidéo :

Tu aimes les vidéos de sport auto


Tu aimes le sport auto ? Tu vas aimer notre  boutique : PilotedeCourse.shop !


Restez connecté au site PilotedeCourse.com, à sa chaine YouTube, sa Page Facebook et son compte Instagram afin de suivre les meilleurs moments en Rallye-Raid et Rallye Tout Terrain et retrouvez le calendrier Rallye-Raid et TT sur votre site préféré.



A propos Jean-Michel Marcelin 2600 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.