Retour gagnant pour Hugo Margaillan en 208 Rally Cup




Retour gagnant pour Hugo Margaillan en 208 Rally Cup
Retour gagnant pour Hugo Margaillan en 208 Rally Cup. Photo © : Q. Ribaud

Retour gagnant pour Hugo Margaillan en 208 Rally Cup sur le Rallye Vosges Grand-Est 2021

Ils sont 12 au départ de la 208 Rally Cup à l’occasion du Rallye Vosges Grand-Est 2021 qui sonne la rentrée des classes au sein de la formule de promotion du lion. Parmi les favoris, Hugo Margaillan le Champion de France des Rallyes Junior 2019 et Mathieu Franceschi le vice-champion Junior 2018 et vainqueur de la seule épreuve disputée en 2020 en 208 Rally Cup. Le premier défendant les couleurs de CHL Sport Auto dans le Championnat Team et le second celles de PH Sport by Minerva Oil.

header-advert

Parmi les outsiders, le portugais Pedro Almeida (Sarrazin Motorsport), Hugo Louvel ou le jeune Réhane Gany peuvent jouer les troubles fêtes. A noter la présence de Pauline Dalmasso (Championne de France des Rallyes 2019) seule féminine engagée dans la Cup cette année. Elle a choisi l’expérimenté et souriante Laëtitia Perez pour l’accompagner dans cette aventure.

La promotion 2021 de la 208 Rally Cup
La promotion 2021 de la 208 Rally Cup. Photo © : Peugeot Sport

Une DA qui brouille les cartes

L’ES1 (Le Fossard, 18.43 km) donne ses premières indications. Et c’est Mathieu Franceschi qui signe le meilleur temps avec 3.4 secondes d’avance sur Hugo Louvel et 4.0 sur Pedro Almeida. Seulement quatrième à plus de 27 secondes, Hugo Margaillan a été trahi par sa direction assistée dès les premiers kilomètres de chrono. Surpris, le pilote varois est même sorti de la route, endommageant la partie gauche de sa 208 Rally4.

Touchette Margaillan Vosges 2021
Les stigmates de la sortie sur la 208 Rally4 de Margaillan. Photo © : DR.

Belle entrée en matière pour Pauline Dalmasso, 5ème, alors que Réhane Gany concède près de 2 minutes 30 suite à une erreur (tête à queue à haute vitesse) et ferme la marche.

La hiérarchie change dès les deux ES suivantes (Corcieux, 20.00 km et Noirmont, 9.70 km). Une hiérarchie qui, comme vous allez le voir, se confirmera tout au long du week-end. Toujours privé de direction assistée, Hugo Margaillan signe malgré tout les deux meilleurs temps. Suivent Franceschi, Almeida et Louvel (qui s’échangent la place de 3eme) alors que Gany rentre à deux reprises dans le Top 5. Au regroupement de Gérardmer, après cette première boucle matinale, c’est bien Mathieu Franceschi qui occupe la tête avec seulement 3.8 secondes d’avances sur Louvel, 10.1 sur Almeida et 23.7 sur Margaillan.

Franceschi en tête après l'ES3
Mathieu Franceschi en tête après l’ES3. Photo © : FB M. Franceschi

A la pause déjeuner, si les équipages en profitent pour se restaurer, il en est tout autrement pour les équipes d’assistance. Alors que du coté de PH Sport seule la modification du setup de la voiture de Franceschi est à l’ordre du jour, du coté de CHL Sport Auto le travail ne manque pas pour remettre la 208 Rally4 d’Hugo Margaillan et Laëtitia Marsault au top de sa forme (changement de DA, carrosserie et modification de setup).

L’ES de Corcieux cruelle pour Franceschi

Et c’est reparti pour une seconde boucle sur des routes largement dégradées. Sur les 18.43 km de la spéciale du Fossard (ES4), Margaillan et Franceschi ne sont séparés que de 7 dixièmes, à l’avantage du premier nommé. La bagarre entre les deux jeunes pilotes varois s’annonce dantesque. Suivent dans l’ordre Almeida, Gany et Louvel, mais à distance respectable cette fois (environ une seconde au kilomètre).

Et, alors que l’on se dirigeait vers un mano à mano Margaillan/Franceschi, tout bascule sur les 20 kilomètres de la légendaire spéciale de Corcieux. Mathieu Franceschi part à la faute. Si l’équipage qu’il compose avec Lucie Baud n’a rien, et c’est bien là l’essentiel, on ne peut pas en dire autant de leur auto. L’abandon est inévitable. Margaillan poursuit sa moisson de meilleur temps. Il précède cette fois Gany, Almeida et Louvel et prend la tête au général. Dans la dernière spéciale de la journée (ES6, Noirmont, 9.70 km), Pedro Almeida se montre le plus rapide et devance les deux Hugo (Louvel et Margaillan) d’un peu plus d’une seconde. Gany est 4ème.

Un meileur temps pour Almeida
Un meileur temps pour Almeida. Photo © : FB P. Almeida

Si bien que, au soir de ce premier jour de course sur le Rallye Vosges Grand-Est 2021, Hugo Margaillan pointe en tête avec 17 secondes d’avances sur Pedro Almeida et 23 sur Hugo Louvel. Réhane Gany, qui a débuté sa folle remontée, est déjà 4ème mais à 2 minutes 53.8 de la tête.

Et c’est reparti pour un tour

Après une bonne nuit de repos, les équipages encore en course attaquent cette seconde et dernière journée avec l’envie de bien faire. Deux boucles de quatre spéciales, représentant 104.94 km (contre 96.26 km la veille) sont au programme du jour avec, comme juge de paix, les 24.71 km du chrono de Pays d’Ormont à parcourir deux fois (ES9 et 13).

Pour cette remise en route, Hugo Margallan est le plus rapide sur les 5.90 km de l’Epreuve Spéciale de Boslimpré (ES7). Suivent Pedro Almeida et Hugo Louvel dans un mouchoir de poche (+1.8 et +2.2). Quatrième, Réhane Gany est toujours dans le coup. Mieux, le fils de Sabir Gany (pilote réunionnais qui s’est illustré à de nombreuses reprises au début des années 1990 au volant d’une BMW M3 E30, notamment dans le cadre du Championnat de France des Rallyes Deuxième Division) signe son tout premier temps scratch en formule de promotion dans la suivante (ES8, Hurbache – Moyenmoutier 1 – 12.23 km). Il devance Margaillan du plus petit des écarts (+ 0.1), Louvel (+5.2) et Monin (+18.1). Pedro Almeida concède 2 minutes 39.5 suite à une sortie de route et glisse à la troisième place au général.

Le gros morceau de la journée, Pays d’Ormont (ES9), voit Margaillan signer le meilleur temps des deux roues motrices grâce à son attaque et une bonne gestion de ses pneumatiques Michelin (gommes hard et médium). Hugo Louvel, deuxième (+ 4.6) est le seul à suivre le rythme du pilote CHL. Gany et Almeida restent à distance (+10.3 et +18.4). Le pilote réunionnais passant le portugais au général. Dans la dernière spéciale de la matinée (ES10, Mandray 1 – 9.63 km), la hiérarchie se confirme à nouveau avec un meilleur temps de Margaillan devant Louvel, Gany et Almeida.

Dernière assistance avant une dernière boucle de quatre spéciales. Malgré son avance sur Hugo Louvel au classement général de la Cup (+ 36.3), Hugo Margaillan n’est pas à l’abri d’une crevaison. Les routes s’étant particulièrement dégradées.

Margaillan poursuivant sa moisson de meilleurs temps
Margaillan poursuivant sa moisson de meilleurs temps. Photo © : Q. Ribaud

Un Hugo qui rit et l’autre qui pleure

Deux nouveaux meilleurs temps suivent pour Hugo Margaillan (ES10 et 11) alors que Pedro Almeida et Réhane Gany se battent pour la troisième place à coup de seconde, avant de passer en mode gestion dans la longue (ES13) où Gany se montre le plus rapide. Au départ de la dernière spéciale (ES14, Mandray 2 – 9.63 km) Margaillan compte 45.7 secondes d’avance sur Louvel, 3 minutes 18.8 sur Gany et 3 minutes 27 sur Almeida. La messe semble dite.

Margaillan termine sur un nouveau meilleur temps (le 10ème en 208 Rally Cup et le 2ème en 2 roues motrices). Fin de rallye catastrophique pour Hugo Louvel, brillant deuxième jusque là. Ce dernier sort de la route légèrement mais endommage sa 208 Rally4 au moment d’y revenir (voir vidéo). Si il parvient tout de même à couper la ligne d’arrivée avec plus de 40 secondes de retard (qui lui permettent à ce moment là de conserver sa deuxième place) il ne parviendra jamais à rejoindre le parc d’arrivée du rallye.

Au final, Hugo Margaillan signe une solide victoire pour son retour après plus d’un an et demi sans rouler. Le tout avec une toute nouvelle copilote Laëtitia Marsault, qui plus est novice dans la discipline et au volant d’une voiture qu’il découvrait (seulement 10 km d’essais, quelques semaines avant le rallye).

Réhane Gany (2 meilleurs temps) a fait forte impression pour une première apparition en formule de promotion. Il monte sur la deuxième marche du podium où il précède le portugais Pedro Almeida (1 meilleur temps). Pauline Dalmasso, après un départ tonitruant, rentre dans le rang en 208 Rally Cup, tout en s’imposant très nettement (+ 7 min 57.3) au classement féminin du Championnat de France, décrochant le Trophée Lucie Vautier (en hommage à cette jeune pilote, partie bien trop tôt, il y a neuf ans déjà…).

Le prochain rendez-vous est fixé les 2 et 3 juillet prochains à l’occasion de Rallye Castine Terre d’Occitanie pour la seconde marche de la 208 Rally Cup 2021. La première sur la terre. En attendant, retrouvez en vidéo, les temps forts de la première manche :

Tu aimes les vidéos de sport auto


Tu aimes le sport auto ? Tu vas aimer notre  boutique : PilotedeCourse.shop !


Restez connecté au site PilotedeCourse.com, à sa boutique, sa chaine YouTube, sa Page Facebook, son compte Instagram et son compte twitter afin de suivre la saison 2021 du Championnat de France des Rallyes et retrouvez le calendrier complet des rallyes sur votre site préféré.



A propos Jean-Michel Marcelin 2608 Articles
Créateur du site PILOTE-DE-COURSE.COM. Rédacteur et pilote amateur en rallye. Passionné de sport auto en général, Rallye, Formule 1, RallyCross, Rallye-Raid, Drift, Sim Racing et bien d'autres ... ainsi que du spectacle et du Fun à l'américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.